QUAND DIEU PARLE…. Un avertissement

L’Éternel est avec vous quand vous êtes avec lui ; si vous le cherchez, vous le trouverez.
2 Chroniques 15.2

Thierry délaissait et maltraitait sa femme. Il ne l’aimait plus depuis longtemps. Il avait engagé une procédure de divorce. Plusieurs de leurs enfants avaient déjà été placés dans sa famille.
Thierry consentit néanmoins à recevoir une visite, mais il était absent à l’heure dite. Son épouse nous reçut courtoisement, un ami et moi-même. Dans sa détresse elle écouta la bonne nouvelle du salut gratuit en Jésus-Christ, avec une grande soif, puis elle demanda pardon pour ses péchés avec un cœur sincère, et abandonna sa vie à Dieu.

Son mari rentra plus tard et fut très irrité et contrarié lorsqu’il nous vit. L’entretien fut difficile. Il finit par s’écrier qu’il ne croyait ni en Dieu, ni au diable. Je lui suggérai alors de demander à Dieu ce qu’il en était.

En fait, nous le demandâmes pour lui. Cette nuit-là, il crut se trouver en enfer, au milieu d’atroces flammes, dans une angoisse, un désespoir et un tourment inexprimables. Ses copains de beuverie se trouvaient avec lui dans ce lieu de supplice et de torture. Il se réveilla trempé de sueur. Il était tombé du lit. Il fut soulagé de constater que ce n’était qu’un songe. Il se jeta immédiatement à genoux pour confesser ses péchés au Seigneur, implorer son pardon et recevoir sa grâce.

Au petit matin, il se précipita dans la chambre où dormait sa femme pour lui demander pardon et lui annoncer avec effusion la bonne nouvelle de sa conversion à Jésus-Christ.

Nous aussi, venons à Jésus-Christ avec nos questions, nos incertitudes et nos doutes. Il saura nous éclairer, certes pas toujours d’une manière aussi vigoureuse et traumatisante !

Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le tandis qu’il est prêt. Esaïe 55.6

Vous me chercherez et vous me trouverez si vous me cherchez de tout votre cœur. Je me laisserai trouver par vous, dit l’Éternel… Jérémie 29.13-14

L’Éternel a de la bonté pour qui espère en lui, pour l’âme qui le cherche. Lamentations 3.25

Théophile Hammann

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*