L’HYPNOSE : MÉDICALE, PSYCHOLOGIQUE OU OCCULTE ?

L’HYPNOSE : MÉDICALE, PSYCHOLOGIQUE OU OCCULTE ?

Ce texte se base sur le livre Hypnosis : Medical, Scientific or occultic ? de Martin et Deidre Bobgan (EastGate Publishers).
Ce livre mentionne quelques conséquences de d’hypnose préjudiciables aux chrétiens.
Il y a, bien sûr, d’autres phénomènes qui peuvent se produire pendant l’hypnose, de l’amnésie à l’écriture automatique et de la catalepsie à la lecture des cristaux…
L’hypnose n’est pas une activité neutre et bénigne. Des rapports ont décrit des cas d’individus présentant des symptômes psychopathologiques après hypnose et des effets négatifs à long terme [1]. Environ 10% des individus ayant eu des expériences hypnotiques souffrent de difficultés diverses dues à leur expérience de l’hypnose. Ces séquelles apparaissent quelles que soient la compétence professionnelle et l’expérience des thérapeutes. Le risque est plus grand en cas d’hypnose collective ou de groupe [2]. En outre, les recherches sur les résultats à long terme de l’hypnose sont rares. Des effets négatifs pourraient donc apparaître des années plus tard sans que soit établie la relation de cause à effet avec des pratiques hypnotiques antérieures. Par ailleurs, les effets spirituels à long terme de l’hypnose sur ceux qui se sont soumis à l’hypnotisme ont été peu étudiés.

L’hypnotisme est au mieux potentiellement dangereux et au pire démoniaque. Au pire, l’hypnotisme ouvre un individu aux expériences médiumniques et à la démonisation. Quand les médiums entrent en transe hypnotique et contactent les « morts », quand les voyants révèlent des informations qu’ils ne pouvaient pas connaître, quand les voyants par l’auto-hypnose révèlent l’avenir, Satan est à l’œuvre. L’hypnose est un état altéré de la conscience, et il n’y a pas de différence entre cet état altéré de la conscience et l’état altéré de conscience chamanique.

Satan se transforme en ange de lumière chaque fois que nécessaire pour accomplir ses desseins. S’il peut faire accroire, par la mystification et l’imposture médicales, scientifiques, qu’une pratique occulte (l’hypnose) est bénéfique, il le fera. Il est évident que l’hypnose est létale si elle est utilisée à des fins malveillantes (magie noire). Cependant, nous soutenons que l’hypnose est dangereuse, souvent destructrice quels que soient les noms pseudoscientifiques dont on l’affuble. À partir du moment où l’on se rend aux portes de l’occulte, même dans les salles de science et de médecine, on s’expose à la puissance des ténèbres.

Une pratique occulte, même entre les mains d’un médecin bien intentionné, expose le chrétien aux manœuvres séductrices et dévastatrices du diable. Pourquoi l’hypnose occulte rendrait-elle une personne ouverte au monde démoniaque et non l’hypnose médicale ? Le médecin a-t-il l’autorité spirituelle pour garder Satan à distance ? Satan a-t-il peur d’interférer avec la science ou la médecine? Depuis quand le Ouija est-il un simple jeu de société? Où se situe la limite entre certains jeux de société et l’occultisme ? L’hypnose a-t-elle jamais été un simple acte médical ou psychologique ? Existe-t-il une frontière entre, d’une part l’hypnose, la naturothérapie, la reboutologie, la réflexologie, les pratiques des guérisseurs… et d’autre part l’occultisme, la magie blanche ?
Selon Arthur Shapiro : « La religion de l’un, est la superstition d’un autre, et la magie de l’un est la science d’un autre »[3].
Certains chrétiens considèrent l’hypnose comme « scientifique » et « médicale » quoi qu’on ignore tout de sa nature prétendument scientifique et quasiment tout de sa validité et de la durabilité de ses résultats. Étant donné le nombre de questions sans réponse quant à son utilité et donc de dangers potentiels dans son utilisation, les chrétiens devraient éviter l’hypnose.
Ce texte se base sur un article de même nom du Portail La Lumière du Monde, avec, cependant, quelques modifications dans la conclusion. 

Notes :
[1] Moris Kleinhauz et Barbara Beran. « Misuse of Hypnosis : A Factor
in Psychopathology », 
American Journal of Clinical Hypnosis, Vol. 26,
No. 3, janvier 1984, pp. 283-290.
[2] Pamela Knight. « Hypnosis may be hazardous ».
Psychology Today,
janvier 1987, p. 20.
[3] Arthur Shapiro, « Hypnosis, Miraculous Healing, and Ostensibly Supernatural Phenomena ».
A Scientific Report on the Search for Bridey Murphy. M. Kline, ed. New York: Julian Press, 1956, p. 147.

Source : Extrait de la conclusion du livre Martin et Deidre Bobgan, Hypnosis : Medical, Scientific, or Occultic ? EastGate Publishers (livre écrit par deux ex-psychologues et psychothérapeutes).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Commentaire sur “L’HYPNOSE : MÉDICALE, PSYCHOLOGIQUE OU OCCULTE ?”