CHERCHER L’ÉTERNEL

CHERCHER L’ÉTERNEL

L’expression Chercher Dieu ou l’Éternel revient souvent dans la Bible. Elle doit donc avoir une importante signification pour nous.

I. NOUS DEVONS CHERCHER L’ÉTERNEL

1.1 Exhortations à chercher Dieu :
Deutéronome 12.5 : Mais vous le chercherez à sa demeure…

1 Chroniques 22.19 : Appliquez maintenant votre cœur et votre âme à chercher l’Éternel, votre Dieu… Psaumes 105.4 ; 1 Chroniques 16.11 : Ayez recours à l’Éternel et à son appui, cherchez continuellement sa face !
Esaïe 55.6 : Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près.

La recherche de Dieu est un thème fondamental des deux livres des Chroniques.

Les vrais croyants recherchent Dieu avec ferveur.
Actes 17.27 : Dieu a voulu qu’ils cherchent le Seigneur et qu’ils s’efforcent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous.

1.2 Chercher Dieu est une preuve de sagesse :
Psaumes 14.2 : L’Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, qui cherche Dieu.

1.3 Les croyants doivent s’inciter mutuellement à chercher Dieu :
Zacharie 8.21-22 : Les habitants d’une ville iront dans une autre en disant : « Allons implorer l’Éternel et rechercher l’Éternel, le maître de l’univers ! » Et on leur répondra : « Oui, moi aussi, je le veux ». Beaucoup de peuples, des nations puissantes, viendront rechercher l’Éternel, le maître de l’univers, à Jérusalem et implorer l’Éternel.  

Au lieu de nous inciter mutuellement à chercher plus de confort, plus d’objets superflus, plus de vanités… encourageons-nous à chercher Dieu et à trouver toute satisfaction en lui.

1.4  Même les enfants et les adolescents peuvent rechercher Dieu :
2 Chroniques 34.3 : La huitième année de son règne (soit à 16 ans), alors qu’il (le roi Josias, 640 à 609 av. J.-C.) était encore jeune, il commença à rechercher le Dieu de David, son père ; et la douzième année (donc à l’âge de 20 ans), il commença à purifier Juda et Jérusalem des hauts lieux, des idoles, des images taillées et des images en fonte.

Quelle bénédiction dans une famille, si les parents cherchent Dieu, de toute leur force, avec les enfants, par exemple lors des cultes de famille.

II.  IL EST VITAL DE CHERCHER L’ÉTERNEL 

2.1 Chercher Dieu est une chose excellente :
2 Chroniques 19.3 : Mais il s’est trouvé de bonnes choses en toi, car tu as fait disparaître du pays les idoles, et tu as appliqué ton cœur à chercher Dieu.

Chercher Dieu est une merveilleuse chose ! C’est certainement la chose la plus utile et la plus indispensable au monde !

2.2  Les hommes sont coupables de ne pas chercher Dieu :
Le roi Asa (il régna de 910 à 869 av. J.-C.), fils de Abiya, roi de Juda, après avoir été encouragé par le prophète Oded à s’attacher indéfectiblement à l’Éternel, pour être béni et avoir du succès dans ses entreprises, fit une Alliance avec Dieu :
2 Chroniques 15.12-13 : Ils s’engagèrent par une alliance à chercher l’Éternel, le Dieu de leurs ancêtres, de tout leur cœur et de toute leur âme. Cette alliance stipulait que quiconque ne chercherait pas l’Éternel, le Dieu d’Israël, serait mis à mort, quelle que soit sa condition sociale, homme ou femme.

Il était donc de la plus haute importance pour ce roi que tout le peuple cherche l’Éternel avec le plus grand sérieux !
Voici une parole de Dieu :
Sophonie 1.4,6 : J’étendrai ma main sur Juda, et sur tous les habitants de Jérusalem ; j’exterminerai de ce lieu… ceux qui se sont détournés de l’Éternel, et ceux qui ne cherchent pas l’Éternel, qui ne le consultent pas.
Ces menaces semblent ne jamais avoir été mises en exécution, mais elles montrent comment Dieu voit le fait de ne pas le chercher.

2.3  Circonstances particulières où il faut chercher Dieu :

  • Pendant la maladie :
    2 Chroniques 16.12 : La trente-neuvième année de son règne, Asa eut les pieds malades au point d’éprouver de grandes souffrances ; même pendant sa maladie, il ne chercha pas l’Éternel, mais il consulta les médecins (probablement : des guérisseurs).
    Toute difficulté doit être l’occasion de chercher Dieu avec ferveur.
  • Dans la détresse :
     Psaumes 77.3 : Au jour de ma détresse, je cherche le Seigneur ; la nuit, mes mains sont étendues        sans se lasser ; mon âme refuse toute consolation.
  • En des temps troublés :
    Sophonie 2.3 :  Cherchez l’Éternel, vous tous, humbles du pays, qui pratiquez ses ordonnances ! Recherchez la justice, recherchez l’humilité ! Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Éternel.
    Osée 10.12 : Semez selon la justice, moissonnez selon la miséricorde, défrichez-vous un champ nouveau ! Il est temps de chercher l’Éternel, jusqu’à ce qu’il vienne, et répande pour vous la justice.
    Esaïe 26.16 : Éternel, ils t’ont cherché, quand ils étaient dans la détresse ; Ils se sont répandus en prières, quand tu les as châtiés.
    Nous vivons des temps troublés où les ennemis de Dieu semblent triompher. Mais en réalité, Dieu contrôle tout, Dieu règne sur les individus et sur les nations ! Les nations sont comme des gouttes d’eau sur le bord d’un seau !
    Nous, demeurons en Dieu, en pleine sécurité. Demeurons dans la foi, le repos, et l’amour pour tous, y compris nos ennemis !

III. QUE VEUT DIRE CHERCHER L’ÉTERNEL ?

3.1 Ce que cela ne signifie pas :
Chercher Dieu ne veut pas dire être baptisé, aller à l’Église le dimanche, être religieux et pratiquant, prendre la Sainte Cène,  chanter dans le Groupe de Louange, donner une obole à l’Église, lire dans la Bible quelques promesses qu’on voudrait expérimenter, énumérer devant Dieu tout ce qu’on souhaite qu’il nous donne…

3.2 Que signifie l’expression chercher Dieu ?
L’expression technique chercher Dieu signifie rechercher une vraie communion, une communion de cœur permanente avec Dieu :

  • Chercher sa grâce :
    D’après Esaïe 59.2, ce sont nos péchés qui nous cachent sa face et l’empêchent de nous exaucer.
    Chercher la face de Dieu, c’est donc d’abord rechercher sa miséricorde, sa grâce, son pardon, sa bienfaisante présence.
  • Chercher son assistance :
    1 Chroniques 16.11 : Ayez recours à l’Éternel et à son appui, cherchez continuellement sa face !  (Psaumes 105.4).

    Ici, chercher la face de Dieu signifie rechercher son aide, son secours bienveillant.
  • Chercher sa paix :
    La bénédiction d’Aaron contient la grâce et la paix :
    Nombres 6.24-26 :  Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde ! Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce !  Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix !
  • Chercher à demeurer en Dieu :
    Quand Dieu déclare qu’il faut continuellement chercher sa face (1 Chroniques 16.11 ; Psaumes 105.4) il veut dire qu’il faut sans relâche chercher sa communion, sa présence dans notre vie, sa tendresse, son amour sublime, son approbation…
    Psaumes 27.7-9 : Éternel ! écoute ma voix, je t’invoque : Aie pitié de moi et exauce-moi ! Mon cœur dit de ta part : Cherchez ma face ! Je cherche ta face, ô Éternel ! Ne me cache point ta face, ne repousse pas avec colère ton serviteur ! Tu es mon secours, ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu de mon salut !
    Il me semble clair que l’expression chercher Dieu est équivalente à demeurer en Jésus :
    Jean 15.5 : Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ,
    Notre communion avec le Père et son Fils Jésus-Christ est établie par le Saint Esprit.
     

IV. COMMENT CHERCHER DIEU ?

4.1 Nous devons chercher Dieu avec ferveur :
Deutéronome 4.29 : C’est de là aussi que tu chercheras l’Éternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme.
1 Chroniques 22.19 : Appliquez maintenant votre cœur et votre âme à chercher l’Éternel, votre Dieu…
2 Chroniques 15.12 : Ils prirent l’engagement de chercher l’Éternel, le Dieu de leurs pères, de tout leur cœur et de toute leur âme…
2 Chroniques 19.3 : Mais il s’est trouvé de bonnes choses en toi, car tu as fait disparaître du pays les idoles, et tu as appliqué ton cœur à chercher Dieu.
2 Chroniques 30.19 :ceux qui ont appliqué leur cœur à chercher Dieu, l’Éternel, le Dieu de leurs pères…
Jérémie 29.13 : Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur…
Qu’en est-il si nous n’avons pas, peut-être momentanément, cette ferveur ? Si nous avons le cœur froid, si nous nous approchons de lui avec tiédeur, mollesse, avec des doutes dans le cœur, avec des craintes et un sentiment d’indignité, Dieu ne nous repousse pas pour autant. Il vient à notre aide, nous tend la main, nous relève et nous encourage. Il produit alors en nous le vouloir et le faire, le désir et la capacité. Il ne met pas dehors celui qui vient à lui.
A tous ceux qui le demandent, le Saint Esprit donne une puissante ardeur et une forte sincérité à chercher Dieu.

4.2  Nous devons chercher Dieu dans la repentance :
La seule manière sensée de chercher Dieu, c’est dans l’humilité et la repentance.

  • La recherche de Dieu s’accompagne du rejet des idoles :
    2 Chroniques 34.3 : Dès la huitième année de son (roi Josias) règne, alors qu’il était encore jeune, il commença à rechercher le Dieu de David, son ancêtre, et la douzième année, il se mit à purifier Juda et Jérusalem des hauts-lieux, des pieux sacrés d’Achéra, des idoles de bois sculpté et des idoles en métal fondu.
    Rejeter les idoles consiste pour nous à renoncer à tout ce qui concurrence Dieu dans nos aspirations, notre affection, dans notre emploi du temps…
     
  •  La recherche de Dieu s’accompagne d’une sincère humiliation :
    Jérémie 50.4 : Durant ces jours-là, à ce moment-là, déclare l’Éternel, les Israélites et les Judéens reviendront ensemble. Ils marcheront en pleurant et rechercheront l’Éternel, leur Dieu.
    Osée 10.12 : Semez selon la justice, et vous  moissonnerez le fruit de la bonté. Défrichez-vous un champ nouveau, car voici qu’il est temps de chercher l’Éternel, jusqu’à ce qu’il vienne, et fasse pleuvoir  pour vous la justice.
     Défricher son cœur, le labourer, le herser… sont des images de la repentance. L’idée sous-jacente est celle d’arracher les mauvaises herbes, symboles de nos mauvaises pensées et  mauvaises dispositions de cœur, celle de ramollir notre cœur comme la charrue retourne la terre.

    2 Chroniques 7.13-14 : Quand je fermerai le ciel et qu’il n’y aura point de pluie, quand j’ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j’enverrai la peste parmi mon peuple ; si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.

4.3  Nous devons chercher Dieu avec persévérance :
Dieu se laisse toujours trouver, mais pas toujours aussi rapidement que nous le souhaitons. Il faut souvent persévérer dans la supplication. Cette période de patience éprouve notre foi et dévoile les points faibles de notre caractère chrétien. Lorsque nous nous approchons de Dieu dans l’humiliation volontaire, en vue de demander une révolution spirituelle dans notre vie, une percée hors de la routine, de la tiédeur et de la médiocrité, alors le diable essayera de nous troubler et de nous arrêter par ses mensonges : Inutile de prier, Dieu n’entend pas, rien ne changera pour toi, tu te fatigues pour rien… Il n’y a rien d’autre à espérer que ce que tu vis déjà…
Rejetons ces mensonges et le menteur au nom de Jésus ! Il certain que Dieu entend et répond !
Il veut que nous vivions ses promesses ! Et il tient ses promesses ! Il est fidèle.

Soyons de ceux qui par la foi et la persévérance héritent des promesses, Hébreux 6.12

 V. CELUI QUI CHERCHE DIEU SINCÈREMENT, LE TROUVERA 

5.1  Dieu tient ses promesses :
Matthieu 7.7,8 : …cherchez et vous trouverez… Celui qui cherche trouve…

Dieu n’a pas promis de répondre de suite à celui qui le cherche ainsi sincèrement, dans l’humilité et la repentance, mais il a promis de répondre favorablement :

Esaïe 45.19 : Je n’ai point parlé en cachette, dans un lieu ténébreux de la terre ; je n’ai point dit à la postérité de Jacob : Cherchez-moi vainement ! moi, l’Éternel, je dis ce qui est vrai, je proclame ce qui est droit.

Deutéronome 4.29 : Alors vous chercherez l’Éternel votre Dieu, et vous le trouverez, si vous le cherchez de tout votre cœur et de toute votre âme.

Jérémie 29.13-14 : Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez  de tout votre cœur. Je me laisserai trouver par vous, dit l’Éternel…

5.2  La patience de Dieu a des limites :
Dieu n’aime pas les propres justes, ni les orgueilleux qui l’abandonnent. Ils peuvent atteindre un point de non retour :
Osée 5. 5-7 : Mais l’orgueil d’Israël témoigne contre lui, or, Israël et Ephraïm tomberont par leur faute, même Juda va tomber avec eux. Avec leurs moutons et leurs bœufs, ils viennent chercher l’Éternel, mais ils ne le trouveront pas : il est parti loin d’eux. Car ils ont trahi l’Éternel…
On ne peut pas impunément mépriser Dieu, ni le tromper. Dieu est saint ! On ne peut pas non plus faire semblant de chercher Dieu, être hypocrite.
Dieu répond à ceux qui le cherchent d’un cœur droit et intègre :
2 Chroniques 15.2 : Azaria alla au-devant d’Asa et lui dit : Écoutez-moi, Asa, et tout Juda et Benjamin ! L’Éternel est avec vous quand vous êtes avec lui ; si vous le cherchez, vous le trouverez ; mais si vous l’abandonnez, il vous abandonnera.

Voici une promesse et un avertissement de David à son fils Salomon :
1 Chroniques 28.9 : Et toi, Salomon, mon fils, connais le Dieu de ton père, et sers-le d’un cœur dévoué et d’une âme bien disposée, car l’Éternel sonde tous les cœurs et pénètre tous les desseins et toutes les pensées. Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi ; mais si tu l’abandonnes, il te rejettera pour toujours.

Et c’est ce qui arriva ! On ne se moque pas impunément de Dieu. Il nous traite comme nous le traitons.


VI. CONSÉQUENCES

6.1  Conséquences pour ceux qui ne cherchent pas Dieu :
2 Ch 12.14 :  Il (le roi Roboam, fils de Salomon) fit ce qui est mal, parce qu’il n’appliqua pas son cœur à chercher l’Éternel.

C’est la déchéance comme conséquence de ne pas avoir cherché Dieu.

Esdras 8.22 : La main de notre Dieu est pour leur bien sur tous ceux qui le cherchent, mais sa force et sa colère sont sur tous ceux qui l’abandonnent.

Ne pas chercher Dieu entraîne des conséquences innombrables et très douloureuses : la misère et la désolation physiques, matérielles et spirituelles.

Les croyants qui n’ont pas trouvé Dieu et ne le cherchent pas :

∗ sont tièdes comme les chrétiens de Laodicée, ils vivent leur vie chrétienne en dilettante.
Ils pensent, parlent et agissent comme les incroyants, dont ils ont la mentalité. Ils vivent comme si Dieu n’existait pas.
leurs dadas, leurs violons d’Ingres et leurs chevaux de bois remplissent leurs pensées, leurs aspirations et toute leur vie.
D’autres sont passifs, apathiques, subissent la vie au lieu de s’en rendre maîtres par le Saint Esprit. Ils ont peu de goût et d’appétence pour les choses de Dieu.
Certains sont esclaves de péchés et n’arrivent pas à briser leur pouvoir sur leur vie. Ils n’arrivent pas à obéir aux commandements de Dieu. Ils n’attaquent jamais leurs problèmes de front et avec détermination. Les chrétiens qui ne cherchent pas Dieu sont davantage préoccupés par eux-mêmes et leurs affaires que par Dieu et son Royaume. Ils peuvent devenir narcissiques.
Ils lisent la Bible et prient par à-coups. Ils n’ont pas une véritable force de frappe de  prière.

6.2  Conséquences pour ceux qui cherchent Dieu :
Hébreux 11.6 : Dieu est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Ceux qui cherchent Dieu ne sont privés de rien ! Ils ont tout pleinement en Dieu :

  • La prospérité :
    2 Chroniques 26.5 : Il (roi Ozias, fils d’Amatsia) s’appliqua à rechercher Dieu tant que vécut Zacharie (un de ses conseillers) qui lui enseignait comment révérer Dieu. Aussi longtemps qu’il rechercha l’Éternel, Dieu lui accorda la réussite [Seg. Dieu le fit prospérer].
    Esdras 8.22 : La main de notre Dieu est pour leur bien sur tous ceux qui le cherchent…
    Psaumes 9.11 :  Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi. Car tu n’abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Éternel !
    Psaume 34.11 :  Les lionceaux éprouvent la disette et la faim, mais ceux qui cherchent l’Éternel ne sont privés d’aucun bien.
  • La faveur et la mansuétude de Dieu :
    Lamentations 3.25 :  L’Éternel a de la bonté pour qui espère en lui, pour l’âme qui le cherche.
    2 Chroniques 30.18-20 : Beaucoup de gens, en effet, et surtout parmi ceux qui étaient venus d’Ephraïm, de Manassé, d’Issacar et de Zabulon, n’avaient pas accompli les rites de purification ; mais ils mangèrent quand même l’agneau de la Pâque, contrairement à ce qui est écrit. C’est pourquoi Ezéchias pria pour eux en ces termes :Éternel, toi qui es bon, veuille pardonner à tous ceux qui ont appliqué leur cœur à chercher Dieu, l’Éternel, le Dieu de leurs ancêtres, même s’ils ne se sont pas purifiés comme cela est requis pour un acte cultuel. L’Éternel écouta la prière d’Ezéchias et il laissa le peuple indemne.
    Ezéchias lui-même avait cherché l’Éternel en faisant purifier le temple et en le reconsacrant à Dieu, en concluant une Alliance avec l’Éternel et en organisant une immense célébration de la Pâque pour les Judéens et ceux du royaume d’Israël dont Dieu avait touché le cœur.
  • La paix :
    2 Chroniques 15.14-15 : Ils jurèrent fidélité à l’Éternel à voix haute, avec des cris de joie, et au son des trompettes et des cors ; 
    tout Juda se réjouit de ce serment, car ils avaient juré de tout leur cœur, ils avaient cherché l’Éternel de plein gré, et ils l’avaient trouvé, et l’Éternel leur donna du repos de tous côtés.
    Dieu donne la joie au peuple parce qu’ils l’ont cherché d’un cœur sincère et la paix avec les voisins ce qui était d’une importance cruciale !
  • La délivrance de la crainte :
    Psaume 34.5 : J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu ; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs.
  • La joie et le bonheur :
    Osée 3.4-6 : Car les enfants d’Israël resteront longtemps sans roi, sans chef, sans sacrifice, sans statue, sans éphod, et sans théraphim. Après cela, les enfants d’Israël reviendront ; ils chercheront l’Éternel, leur Dieu, et David, leur roi ; et ils tressailliront à la vue de l’Éternel et de sa bonté, dans la suite des temps.
    Psaume 22.25-26 : J’accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent. Les malheureux mangeront et se rassasieront, ceux qui cherchent l’Éternel le célébreront. Que votre cœur vive à toujours !
    Psaume 119.2-3 : Heureux ceux qui gardent ses préceptes, qui le cherchent de tout leur cœur, qui ne commettent point d’iniquité, et qui marchent dans ses voies !
  • La sagesse :
    Proverbes 28.5 : Les hommes livrés au mal ne comprennent pas ce qui est juste, mais ceux qui cherchent l’Éternel comprennent tout.
    En fait les conséquences positives, bienfaisantes,  épanouissantes… sont innombrables.

    Heureux l’homme qui cherche Dieu de tout son cœur pour l’aimer et le servir ! Il sera lui-même béni dans tout ce qu’il entreprendra.
  • La vie :
    Amos 5.4,6 :  Car ainsi parle l’Éternel à la maison d’Israël : Cherchez-moi, et vous vivrez !
    La vie véritable, la vie de Dieu inclut toutes les bénédictions qu’un homme puisse désirer !

Prions :  Seigneur Jésus, Fils de Dieu et seul Sauveur, pardonne-moi mes tiédeurs, mes manques de faim et soif de toi, mes tiédeurs à te rechercher pour demeurer en toi, en ton amour, dans ta bonté et ta faveur ! Je veux que tu sois tout pour moi, ma vie et ma raison de vivre, ma joie, ma paix, ma force,… Oui, j’ai tout pleinement en toi, toutes mes sources sont en toi ! Éternel mon Dieu, tendre Père, je languis après toi, après ton amour, ta grâce et ta bonté. Oui, je veux demeurer en toi, dans ton amour sublime.  En-dehors de toi je suis frustré, affligé, malheureux. En toi j’ai tout trouvé, en toi, je suis comblé ! Je t’aime, tendre Père, maintenant et pour l’éternité ! Amen !

Théophile Hammann

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Commentaire sur “CHERCHER L’ÉTERNEL”