L’ACTION DE DIEU DANS LE CŒUR DES HUMAINS

L’ACTION DE DIEU DANS LE CŒUR DES HUMAINS

Père, tu as donné à ton Fils autorité sur l’humanité entière… Jean 17.2
Jésus leur répondit : Mon Père est à l’œuvre jusqu’à présent, et moi aussi je suis à l’œuvre. Jean 5.17

DIEU FAIT CE QUE NOUS NE POUVONS PAS FAIRE

Dans l’Ancienne Alliance, quand Israël ne pouvait pas se protéger ou défendre, c’est Dieu qui le faisait pour lui.

Dieu les protégeait, combattait pour eux, souvent sans qu’ils aient à combattre eux-même :
Exode 14.14 : L’Éternel combattra pour vous, et vous, tenez-vous tranquilles.
Deutéronome 20.4 : Car l’Éternel votre Dieu marche lui-même avec vous : il combattra pour vous contre vos ennemis et il vous sauvera.
Toute la stratégie de Gédéon et de ses 300 compagnons, consistait à brandir des torches d’une main et à sonner du cors avec l’autre : Juges 7.21-22 : Les hommes dans le camp se mirent à courir, à crier et à se sauver… et l’Éternel fit que dans tout le camp chacun tourne son épée contre son compagnon. Finalement, ils s’enfuirent tous…
Au temps du roi Josaphat, les Moabites, les Ammonites et des Maonites se mirent en route pour faire la guerre au roi Josaphat. Celui-ci invoqua l’Éternel qui lui envoya le prophète Yahaziel : 2 Chroniques 20.15-17 : Yahaziel dit : Soyez attentifs, vous tous qui habitez Juda et Jérusalem, et toi aussi, roi Josaphat ! Voici ce que vous déclare l’Éternel : Ne craignez rien et ne vous laissez pas effrayer devant cette immense armée, car cette guerre n’est pas votre affaire, c’est celle de Dieu. Demain matin, marchez contre eux…Vous n’aurez même pas à combattre ; contentez-vous de prendre position et de vous tenir là : vous verrez l’Éternel vous accorder la délivrance.
2 Chroniques 20.22 : Au moment où ils entonnèrent leurs cantiques de louange, l’Éternel plaça une embuscade contre les Ammonites, les Moabites et les habitants des monts de Séir qui venaient attaquer Juda, de sorte qu’ils furent battus…

Même quand Josué, Saül, David, Israël … combattaient contre leurs ennemis, l’intervention de Dieu était toujours déterminante.
Il est souvent dit que David réussissait dans toutes ses entreprises, car l’Éternel était avec lui.
A la fin de la vie de David, Dieu lui dit :
1 Chroniques 17.8 : J’ai été avec toi partout où tu as marché, j’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j’ai rendu ton nom semblable au nom des grands qui sont sur la terre…

Ce principe est valable pour nous : Dieu est prêt à faire pour nous, tout ce que nous ne pouvons pas faire.
Notre salut est entièrement l’œuvre de Dieu. Quand nous combattons le vieil homme, le monde, la maladie, le royaume des ténèbres, et quand nous sommes attaqués et sans force, c’est toujours le bras de Dieu qui est décisif pour la victoire. L’Éternel combattra encore pour nous ! Dans notre vie de tous les jours, Dieu veut encore tout faire avec nous et pour nous.

« Sachons avoir confiance en Dieu ! Le Saint d’Israël défendra et délivrera les siens. Il n’oublie pas ses solennelles déclarations. Quand les montagnes s‘écrouleraient, aucune de ses bonnes paroles ne nous manquera. Il mérite que nous nous fiions à lui, et si nous lui témoignons confiance, la tranquillité qui en résultera pour nous, nous rendra aussi heureux que le sont les esprits qui se tiennent devant son trône. Reste donc en repos, mon âme, et appuie-toi sur le sein de ton Sauveur ». (Charles Spurgeon, 1834-1892).

1. NOTRE TOTALE INCAPACITÉ SPIRITUELLE

Sans l’action du Père, du Fils ou du Saint Esprit il n’y a rien de bon en nous :
Romains 3.10-19 : Il n’y a pas de juste, pas même un seul, pas d’homme capable de comprendre, pas un qui se tourne vers Dieu. Ils se sont tous égarés, ils se sont corrompus tous ensemble. Il n’y en a aucun qui fasse le bien, même pas un seul. leur langue sert à tromper, ils ont sur les lèvres un venin de vipère, leur bouche est pleine d’aigres malédictions. Leurs pieds sont agiles quand il s’agit de verser le sang. La destruction et le malheur jalonnent leur parcours. Ils ne connaissent pas le chemin de la paix. Ils n’ont même pas peur de Dieu… Il en est ainsi pour… que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieu.
Romains 8.7 : L’homme livré à lui-même, dans toutes ses tendances, n’est que haine de Dieu : il ne se soumet pas à la Loi de Dieu car il ne le peut même pas.
L’homme livré à lui-même c’est la chair ou l’homme naturel, c’est l’homme sans l’aide de l’Esprit. Il ne peut rien faire de bon !
Jésus déclare que sans lui nous ne pouvons rien faire, rien qui ait une valeur ou une portée spirituelle et éternelle, Jean 15.5
Nous ne pouvons rendre purs, ni nos pensées, ni rien de tout ce que nous faisons chaque jour.
Nous connaissons ces vérités intellectuellement mais il nous arrive de les oublier, précisément aux moments où nous avons le plus besoin de Dieu !

2. DIEU OPÈRE TOUT EN NOUS ET POUR NOUS

2.1 Des promesses glorieuses
Dieu règne souverainement sur toutes les pensés, tous les sentiments et toutes les décisions des cœurs des humains :
Proverbes 21.1 : Le cœur du roi est comme un cours d’eau entre les mains de l’Éternel : il le dirige à son gré.
Comme Dieu est saint, pur, parfait, entièrement juste, il n’agira dans le psychisme des humains que pour leur suprême bien terrestre et éternel.
Jamais, ô grand jamais, personne n’aura à se plaindre de l’intervention de Dieu dans sa vie. Tout ce que le Seigneur fait est parfait, il fait tout à merveille (Marc 7.37).
Tout ce que nous ne pouvons pas faire, il le fait pour nous :
Philippiens 2.12-14 : LSG : Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ; car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. Faites toutes choses sans murmures ni hésitations… Philippiens 2.12-14 : SEM : Mes chers amis, vous avez toujours été obéissants : faites donc fructifier votre salut, avec toute la crainte qui s’impose, non seulement quand je suis présent, mais bien plus maintenant que je suis absent. Car c’est Dieu lui-même qui agit en vous, pour produire à la fois le vouloir et le faire conformément à son projet bienveillant. Faites tout sans vous plaindre et sans discuter…
Philippiens 2.12-14 : BFC : Menez à bien votre salut humblement, avec respect, car Dieu agit parmi vous, il vous rend capables de vouloir et de réaliser ce qui est conforme à son propre plan.
Philippiens 2.13 : BAN : Opérez avec crainte et tremblement votre propre salut ; car c’est Dieu qui opère en vous et la volonté et l’exécution, selon son bon plaisir. 
Philippiens 2.13 : Martin : Car c’est Dieu qui produit en vous avec efficace le vouloir, et l’exécution, selon son bon plaisir.
Dieu opère constamment en nous, pour que nous voulions et agissions selon son plan compatissant et généreux.
Les agissements inspirés par Dieu concernent notre grand salut i.e. notre nouvelle naissance et notre sanctification et plus généralement tout ce qu’un chrétien est appelé à faire sans murmure ni contestation, dans n’importe quel domaine !
Cette promesse concerne donc tous les aspects et toutes les composantes de la vie chrétienne !
Jérémie 31.33 : Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
Ésaïe 26.12 : Éternel, tu nous donnes la paix ; car tout ce que nous faisons, c’est toi qui l’accomplis pour nous.
Cette promesse est absolument inouïe ! Non pas trop belle pour être vraie, car elle est radicalement et éternellement vraie ! Dieu ne peut pas mentir ! Il veut réellement accomplir pour nous tout ce que nous entreprenons ; non seulement nos entreprises spirituelles, à portée éternelle, mais aussi les petites choses de la vie courante. Il m’arrive souvent, face aux petites difficultés et contrariétés de la vie de tous les jours, de dire : Seigneur aide-moi !
Ô quel grand Dieu nous avons ! Un tendre Père, qui nous comprend et qui vole à notre secours avec bonté et fidélité ! Nous, enfants de Dieu, ne sommes jamais seuls, ni abandonnés face aux exigences de la Parole de Dieu ou face aux difficultés de la vie ; Dieu s’engage à travailler avec nous et plus exactement pour nous, quels que soient nos efforts et activités intellectuels, psychiques, moraux, spirituels ou physiques.
La conséquence de cette action glorieuses de Dieu, est que nous vivons dans une paix que rien ne peut troubler !
Pouvez-vous croire cela ?

2.2 Saisissons cette promesse dans la foi
Plusieurs connaissent intellectuellement ces promesses, mais n’ont jamais essayé de les vivre. L’Écriture nous invite à réclamer ces promesses pour nous et les autres :
1 Rois 8.58 : Que l’Éternel notre Dieu… incline nos cœurs vers lui, afin que nous marchions dans toutes ses voies, et que nous observions ses commandements, ses lois et ses ordonnances, qu’il a prescrits à nos pères !
Hébreux 13.21 : Que Dieu vous rende capables de faire le bien sous toutes ses formes, pour que vous accomplissiez sa volonté. Qu’il réalise lui-même en nous, par Jésus-Christ, ce qui lui est agréable. 
Décidons maintenant dans notre cœur, au nom de Jésus, de croire ces promesses mirifiques : Je vous invite à dire dans votre cœur ou à haute voix :
Éternel, mon Dieu et merveilleux Papa, je crois que toutes tes promesses sont absolument vraies, aussi pour moi qui t’aime ! Je crois que tu diriges mon cœur comme un cours d’eau, je crois que tu diriges aussi le cœur de chacun de mes frères et sœurs comme un cœur d’eau, je crois que tu diriges le cœur de chaque personne qui nous est hostile, comme un cours d’eau ! Je confesse et crois que tu suscites en moi et en chacun de tes enfants, d’abord la volonté et la résolution de faire le bien, ensuite la capacité, l’aptitude et la compétence pour réaliser ce bien ! Mon Dieu, je crois que tout ce que je fais et entreprends, et tout ce que mes frères et sœurs accomplissent et exécutent, c’est toi qui l’accomplis pour nous ! Nous remettons notre sort et notre avenir entre tes mains, nous plaçons en toi notre confiance et tu agiras en notre faveur ! Amen !

2.3  Dieu peut et veut nettoyer notre vie intérieure
Jésus opère dans notre âme la volition et l’action. Il est notre sanctification, il est la sanctification de nos pensées, de nos sentiments, de nos désirs, aspirations, projets…
1 Thessaloniciens 5.23-24 : Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irréprochable lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ ! Celui qui vous appelle est fidèle, c’est aussi lui qui le fera.
Au moment de la tentation demandons simplement au Seigneur de mettre en nous ses pensées et ses sentiments. Et il le fera ! Dieu s’engage à nous rendre capables d’obéir à tous ses commandements !
Il renouvelle aussi notre mentalité et nos modes de pensées. Il remplace nos ruminations mentales négatives par tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange (Philippiens 4.8).
Quand nous n’avons pas envie de prier : Oui, il est quelques fois difficile de prier, parce que la chair et le diable s’y opposent. Proclamons alors dans la foi que Dieu produit en nous le désir et la capacité de prier, de louer le Seigneur, d’intercéder par le St Esprit, et de persévérer jusqu’à l’exaucement ! Quand nous n’avons pas la foi, quand nous avons cessé de prier sans cesse, confessons que c’est Dieu qui opère en nous et la volonté et l’exécution, selon son bon plaisir. 
Quand nous n’avons pas envie de lire et méditer les Écritures : Nous savons que la Parole de Christ doit demeurer abondamment au milieu de nous et que nous devons demeurer dans la Parole de Jésus, mais nous laissons souvent l’ennemi nous voler le temps, de sorte que nous réglons l’indispensable et négligeons l’essentiel ! Demandons alors au Seigneur de changer nos dispositions intérieures, de lire la Bible avec nous et de nous l’expliquer ! Car c’est Dieu qui produit en nous avec efficacité le vouloir, et l’exécution, selon son bon plaisir
Quand nous avons des difficultés relationnelles : C’est encore Dieu qui produit en nous le désir de pardonner, de demander pardon, de réparer l’offense et d’aller voir la personne qui a quelque chose contre nous ! Notre capacité vient de Dieu !
Quand notre amour est entaché d’hypocrisie, quand nous n’arrivons plus à aimer notre ennemi, à aimer le prochain comme nous-même, à aimer le frère ou la sœur comme Christ nous a aimés… proclamons avec énergie que c’est Dieu qui opère toutes ces choses en nous !
Quand nous n’arrivons pas à avoir le mal en horreur (Romains 12.9), quand nous avons perdu la joie et la paix, quand les soucis nous envahissent… confessons : Éternel, tu nous donnes la paix ; car tout ce que nous faisons, c’est toi qui l’accomplis pour nous !
Et dans tous nos besoins, regardons à Dieu et affirmons : Éternel, tu nous donnes la paix ; car tu mènes à bien pour nous, tout ce que nous entreprenons. Seigneur nous avons confiance en toi, tu es fidèle, juste et bon en tout temps ! Tu tiens tes promesses ! Tu opères en nous la volonté et l’exécution, la décision et la réalisation ! Merci Seigneur ! Amen !

2.4 Dieu nous aide dans notre ministère
2 Corinthiens 3.5 : Ce n’est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu.
Jean 3.27 : Jean répondit : Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel.
Jean 3.27 : SEM : Jean répondit : Nul ne peut s’attribuer une autre mission que celle qu’il a reçue de Dieu.
Un homme ne peut pas s’attribuer un ministère, c’est le Saint Esprit qui distribue les dons comme il veut ; néanmoins, face aux besoins, quand par exemple des amis viennent chercher de l’aide morale et spirituelle, on peut demander au Seigneur trois pains (dons et qualifications divins) pour les secourir.
Quand il y a un besoin, Dieu est toujours prêt à y répondre généreusement. Par exemple, il y a actuellement beaucoup de malades dans les Églises ; il est certain que Dieu veut se glorifier en répondant à ce besoin !
Dans l’évangélisation, c’est l’action de Dieu qui est déterminante :
Lydie, la marchande d’étoffes de pourpre, écoutait, et le Seigneur ouvrit son cœur, de sorte qu’elle fut attentive à ce que disait Paul. Elle fut baptisée avec sa famille et ceux qui en dépendaient… (Actes 16.14-1).
Le Seigneur ouvrit les cœurs des païens au message des disciples :
Actes 11.21 : La main du Seigneur était avec eux, et un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur.
Marc 16.20 : Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait leur prédication par les signes miraculeux qui l’accompagnaient.

« Aucun de nous ne peut servir Dieu par ses propres moyens. La chair ne peut faire la volonté de Dieu, mais elle peut certainement tout gâcher. Moïse même a dû passer quarante ans d’humiliation dans le désert pour l’apprendre. Mais quand il est revenu de sa rencontre avec Dieu pour affronter le dictateur du monde, avec rien d’autre qu’un vieux bâton à la main et la Parole de Dieu dans son cœur, quel résultat ! Demande donc à Dieu de te qualifier pour son service. » ( Ralph Shallis, Le Miracle de l’Esprit, Ed. Telos).

2.5 Dieu agit souverainement sur les nations
Quand le pieux roi Ézéchias convoqua Juda pour une célébration solennelle de la Pâque, Dieu disposa le peuple favorablement à ce projet :
2 Chroniques 30.12 : Au pays de Juda, Dieu agit puissamment sur la population et la rendit unanime pour obéir à l’ordre du roi et des ministres qui était conforme à la parole de l’Éternel.

En 538 av. J.-C., l’Éternel mit à cœur à Cyrus, un empereur païen, de renvoyer chez eux les Juifs déportés dans son empire perse : Esdras 1.1,2,5 : La première année du règne de Cyrus de Perse, l’Éternel, pour accomplir la parole qu’il avait prononcée par le prophète Jérémie, agit sur l’esprit de Cyrus, empereur de Perse. Alors Cyrus fit faire, oralement et par écrit, la proclamation suivante à travers tout son empire : … Voici ce que déclare Cyrus, empereur de Perse : « L’Éternel, le Dieu du ciel, m’a donné tous les royaumes de la terre, et il m’a chargé de lui construire un temple à Jérusalem en Juda… »

Dieu suscita aussi le vouloir et le faire chez le peuple :
Esdras 1.5 : Alors les chefs des groupes familiaux de Juda et de Benjamin, les prêtres et les lévites, et tous ceux en qui Dieu avait agi, se préparèrent à partir afin de reconstruire le temple de l’Éternel à Jérusalem.
Plus tard, en 458 av. J.-C., Artaxerxès 1er, empereur de Perse, remit au prêtre Esdras un document autorisant les Juifs à retourner dans leur pays, avec le fruit d’une collecte, et leur assurant une totale protection (Esdras 7. 1 ss) :

Esdras 7.27-28 : Béni soit l’Éternel, le Dieu de nos ancêtres, qui a disposé l’empereur à donner une telle splendeur au temple de l’Éternel à Jérusalem, et qui m’a témoigné sa bonté dans mes rapports avec l’empereur, ses conseillers, et tous les plus hauts fonctionnaires impériaux. Ainsi fortifié parce que l’Éternel mon Dieu était avec moi, j’ai pu rassembler des chefs d’Israël pour qu’ils partent avec moi.
Prions : Seigneur Jésus, je te remercie pour tes merveilleuses promesses d’aide souveraine dans ma vie et dans l’Église, je te remercie pour ton action de purification et de sanctification dans mon cœur et dans l’Église, merci pour ton secours et ta grâce. Merci pour les dons et les ministères que tu accordes à ton Église ; veuille encore envoyer des ouvriers dans ta moisson. Merci pour ton action souveraine sur les incroyants et sur les nations païennes. Tu es Dieu et tu fais ce que tu veux ! Tu es bon en tout temps et tu agis pour ta gloire et notre bien présent et éternel ! Amen.

Théophile Hammann

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*