LE PREMIER ET LE PLUS GRAND COMMANDEMENT

LE PREMIER ET LE PLUS GRAND COMMANDEMENT

Le plus grand commandement a été énoncé par Moïse, au nom de l’Éternel, juste avant l’entrée du peuple Israël dans le pays de Canaan puis été répété à plusieurs reprises dans le Nouveau Testament :


Deutéronome 6.4-5 : Écoute, Israël, l’Éternel est notre Dieu, l’Éternel seul. Tu aimeras l’Éternel ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.

Deutéronome 10.12 : Maintenant, Israël, que demande de toi l’Éternel, ton Dieu ? N’est-ce pas que tu craignes l’Éternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, que tu aimes et serves l’Éternel, ton Dieu,de tout ton cœur et de toute ton âme… ?

Matthieu 22.34-40 : En apprenant que Jésus avait réduit au silence les sadducéens, les pharisiens se réunirent. L’un d’entre eux, un enseignant de la Loi, voulut lui tendre un piège. Il lui demanda :  Maître, quel est, dans la Loi, le commandement le plus grand ? Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est là le commandement le plus grand et le plus important. Et il y en a un second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu’enseignent la Loi et les prophètes est contenu dans ces deux commandements.

Marc 12.29-31 :Jésus répondit : Voici le commandement le plus important : Écoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, il est le seul Dieu ;tu aimeras donc le Seigneur, ton Dieu,de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ton énergie.Et voici celui qui vient en second rang : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus important que ceux-là.

Luc 10.25-27 :Un enseignant de la Loi se leva et posa une question à Jésus pour lui tendre un piège.
– Maître, lui dit-il, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle ?
Jésus lui répondit : Qu’est-il écrit dans la Loi ? Comment la comprends-tu ?
Il lui répondit : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ton énergie et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même.

1. QU’EST-CE QUE L’AMOUR POUR DIEU ?

• L’amour est un ensemble complexe d’émotions, d’attirances, d’intérêt, de volonté bienveillante à l’égard d’un être humain ou de Dieu :
« L’amour, sous toutes les formes, domine notre vie entière : amour filial, amour fraternel, amour conjugal, amour paternel ou maternel, amitié, bienfaisance, charité, philanthropie, l’amour est partout, il est notre vie même. » (George Sand, Histoire de ma vie, t. 2, 1855, p. 334).
La romancière et épistolière George Sand (1804-1876) oublie juste de mentionner l’amour pour Dieu !

• Aimer Dieu c’est l’honorer, l’admirer, être puissamment attiré par lui, vouloir le connaître, avoir soif de l’entendre et de lui parler, soif d’une profonde communion avec lui…
Celui qui aime Dieu, cherche à passer de plus en plus de temps en sa présence, par la prière affectueuse et la lecture assoiffée de sa Parole. Ralph Shallis (1912-1986) aimait passionnément Dieu, il disait qu’il était « amoureux de Dieu. » 
• L’amour pour Dieu est aussi un désir puissant de lui être agréable :
1 Jean 5.3 : Aimer Dieu, c’est accomplir ses commandements. Ceux-ci, d’ailleurs, ne sont pas pénibles…

Quand on aime Dieu on cherche à lui plaire en faisant sa volonté, et cette obéissance est d’autant plus facile que l’amour est plus sincère !
1 Jean 2.5 : Celui qui observe sa Parole a vraiment pour Dieu un amour parvenu à sa pleine maturité. C’est ainsi que nous savons que nous sommes unis à lui.

2. DIEU DÉSIRE ÊTRE AIMÉ, PARCE QU’IL NOUS AIME

• Nous désirons être aimés par ceux que nous aimons : conjoint, enfants, amis…
Cela vous est probablement indifférent que le maire de Pampérigouste vous aime ou non !
Si nous étions indifférents pour Dieu, il ne réclamerait pas notre amour !
Le fait qu’il demande notre amour est la démonstration de son immense amour pour nous.
Dieu réclame notre amour, il veut que pour sa gloire et notre plus grand bien, notre bien-être, notre épanouissement et notre équilibre psychique et spirituel, nous l’aimions sincèrement et très profondément !
Il nous demande de répondre puissamment à son puissant amour pour nous !
• Le Père, le Fils et le Saint Esprit se suffisent pour demeurer dans une parfaite béatitude d’amour. Le Dieu trinitaire n’a aucunement besoin de nous.
Nous sommes peu de choses, nous sommes comme des grains de poussière dans l’univers que Dieu a crée.
Mais la vérité, la certitude, la réalité absolues est qu’il désire notre amour le plus fort, le plus vrai, le plus pur ! Cette réalité est inconcevable, extravagante, stupéfiante, époustouflante, grandiose, colossale, sublime !
Ceci prouve donc qu’il s’intéresse immensément à nous, que nous comptons pour lui, qu’il languit après nous et qu’il veut une authentique et vivante relation d’amour avec nous !
C’est là notre seule grandeur : être connus, être reconnus, être aimés de Dieu !

3. COMMENT AIMER DIEU ?

Dieu veut être aimé de tout notre cœur, de toute notre âme et de toute notre force (notre énergie), de toute notre pensée.

3.1 De tout notre cœur

♦ Le cœur représente la totalité de la personnalité : caractère, volonté, pensée, émotions… Le cœur de l’homme naturel est souillé et ne peut pas aimer Dieu :
Jésus déclare que ce qui sort du cœur non purifié, souille l’homme, Marc 7.20-23
Le cœur de l’homme doit d’abord être lavé, purifié, régénéré.
Et même tout chrétien a infiniment besoin de l’aide du Saint Esprit pour aimer Dieu d’une manière aussi absolue. Mais le Saint Esprit nous aide d’une manière glorieuse :
Galates 5.22 : Mais le fruit de l’Esprit c’est l’amour…
Amour pour les hommes, amour pour Dieu !
La déclaration de Paul en Romains 5.5 semble concerner l’amour de Dieu pour nous et non notre amour pour Dieu :
Romains 5.5 : SEM : Dieu a versé son amour dans notre cœur par l’Esprit Saint qu’il nous a donné.

♦ Au sens biblique le cœur inclut l’âme, l’énergie et la pensée.
On pourrait traduire : Tu aimeras donc le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, c’est-à-dire de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ton énergie. 
Ainsi Dieu veut être aimé par tout ce que nous sommes. Tout en nous doit aimer l’Éternel  :
Psaumes 103.1 : Mon âme, bénis l’Éternel ! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom !
Dieu mérite d’être aimé d’un cœur entier, sans réserve, sans retenue, sans compromis.
Quand on pense au prix payé par Jésus pour nous à la croix, il n’est que normal que nous l’aimions sans retenue.
Dans la Bible Dieu ordonne de l’aimer ainsi ; il commande !
Comme pour tous les autres commandements, nous pouvons et devons réclamer le secours du Seigneur.
Notre cœur mauvais n’aime pas Dieu naturellement ! Il faut l’aide puissante de son Esprit.
Notre part c’est de le vouloir, de prendre la résolution de l’aimer ; et tout ce que nous faisons, Dieu l’accomplit pour nous, Ésaïe 26.12
Veillons soigneusement sur notre cœur, car il est à la source de tout ce qui fait notre vie. (Proverbes 4.23)

3.2 De toute notre âme

Dans la Bible l’âme désigne la personne dans son corps ou hors de son corps (les âmes des martyrs en Apocalypse 6.9). Par contre l’esprit n’a pas de corps.
Dans la Bible les termes âme ou esprit recouvrent souvent la même signification. Certains chrétiens, dits dichotomistes, pensent que l’être humain est essentiellement constitué du corps et de l’homme intérieur (cœur, âme, esprit..) ; d’autres, les trichotomistes, distinguent âme et esprit et considèrent que l’être humain est esprit, âme et corps.

3.3 De toute notre pensée

La pensée fait partie de l’âme et du cœur, mais Dieu veut insister sur le fait que notre pensée doit être orientée vers Dieu. Nous ne devrions pas nous laisser accaparer par des futilités, des vanités, des idoles… mais nous devrions fixer nos regards et nos pensées sur Jésus-Christ.
Smith Wigglesworth (1859-1947), surnommé l’apôtre de la foi, veillait à demeurer constamment en Dieu et en Jésus-Christ. La Bible était constamment ouverte sur sa table, il priait tout en long de la journée, se fortifiant de temps en temps par un passage des Écritures.
Il était abonné à un journal mais disait n’en lire que les titres !

3.4 De toute notre énergie

♦ Aimer ainsi Dieu de tout notre être, ne va pas de soi. Il faut toute notre énergie vivifiée par le Saint Esprit pour l’aimer comme il le demande !Aimer ainsi est un choix volontaire, une ferme résolution !
Ce qui est mauvais chez le croyant, c’est la volonté propre (l’obstination, l’insoumission, la révolte…), mais la faculté de vouloir est un immense cadeau de Dieu. Nous devons soumettre notre volonté à la volonté de Dieu, comme Jésus, et utiliser la volition pour obéir à Dieu.
Une volonté faible ou absente (aboulie, passivité), est une catastrophe pour le croyant.
♦ Ce commandement d’aimer Dieu est le premier et le plus grand commandement.
Associé au 2è commandement qui lui est semblable (aimer le prochain comme soi-même), il est un résumé de l’enseignement de la loi et des prophètes. On voit donc l’impérieuse nécessité de prendre ce commandement vraiment à cœur ! Il est impossible d’en exagérer l’importance.
Louis IX, dit Saint Louis (13è siècle), un roi intègre et juste écrivait à sa fille pour dernier adieu : « Chère fille, la mesure par laquelle nous devons aimer Dieu, c’est de l’aimer sans mesure. »
Que est le pourcentage de chrétiens qui aiment Dieu de cette manière ? Peut-être sont-ils peu nombreux !
Décidons au nom de Jésus, d’être parmi les vainqueurs ! Aux vainqueurs la couronne !

4. AIMER JÉSUS

Il y a un seul Dieu. Aimer le Père c’est aimer Jésus et réciproquement.
Mais Jésus parle explicitement de notre amour pour lui :
♦ Après le reniement de Pierre, Jésus veut réhabiliter son disciple et lui demande à trois reprises s’il l’aime (Jean 21.15-18).
Il est important d’aimer Jésus et de le lui dire.
♦ Jésus identifie l’amour pour lui et l’obéissance à ses commandements, tout comme l’amour pour Dieu consiste à garder ses commandements :
Jean 14.15 : Si vous m’aimez, vous suivrez mes enseignements.
Jean 14.21 : Celui qui m’aime, c’est celui qui retient mes commandements et les applique.
Jean 14.23 : Jésus lui répondit : Si quelqu’un m’aime, il obéira à ma parole.Jean 15.10-11 : Si vous obéissez à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, tout comme moi-même j’ai obéi aux commandements de mon Père et je demeure dans son amour. Tout cela, je vous le dis pour que la joie qui est la mienne vous remplisse vous aussi, et qu’ainsi votre joie soit complète.

Prions : Père éternel, je te remercie pour ton immense amour pour moi. Rends-moi capable de le recevoir et de m’en réjouir. Je veux t’aimer de tout mon cœur, de toute mon âme, de toute ma force (de toute mon énergie) et de toute ma pensée. Pardonne-moi de t’avoir si peu aimé de cette manière complète et radicale. Ô change-moi ! Libère-moi ! Guéris-moi ! Délivre-moi de tout ce qui m’empêche de t’aimer comme tu le mérites. Père bien-aimé, verse en moi cet amour puissant qui t’honore et te glorifie. Amen !

Théophile Hammann

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*