LES CATACLYSMES DITS NATURELS

Il change les fleuves en désert, et les sources d’eaux en terre desséchée, le pays fertile en saline, à cause de la méchanceté de ses habitants. Mais il change aussi le désert en lac et la terre aride en sources d’eau. Psaumes 107.33-35

Votre région est-elle souvent éprouvée par des grêles, tempêtes, inondations, sécheresses, incendies, séismes… et pensez-vous ne rien pouvoir y faire ? Existerait-t-il un domaine où la prière serait inopérante ?
Les habitants de la région de Kobané, en Syrie, souffraient de soif et de faim. A plusieurs reprises ils avaient foré pour chercher de l’eau, quelques fois jusqu’à 50 m de profondeur, mais n’avaient trouvé que de la boue. En 2016 trois jeunes chrétiens eurent l’idée de créer une entreprise de construction et, pour les enfants livrés à eux-mêmes, de rebâtir des écoles détruites. Bientôt 40 élèves y venaient régulièrement, à pied, à travers le désert, par 50°C. Un responsable d’une ville de la région déclara : « Nous avons détruit la dernière Église il y a cent ans ; depuis, la bénédiction divine a disparu et même le fleuve s’est asséché. »
Avec prière, les trois jeunes forèrent, eux aussi, et trouvèrent une puissante source d’une excellente eau potable à 3 mètres de profondeur ! Les gens, en liesse, dirent : « La bénédiction du Dieu des chrétiens est de retour ; il nous a donné de l’eau ! » [1]

Pour nos noces d’or, nos enfants nous offrirent, à mon épouse Christiane et à moi-même, fin septembre 2014, un séjour d’une semaine dans un gîte d’une région montagneuse et aride. Les gens de l’endroit nous expliquèrent que lorsque le sol est desséché, les pluies, toujours violentes, emportent la terre arable ainsi que toutes les plantules qui avaient commencé à pousser. Il me semblait que c’était une malédiction. Encouragé par l’exemple du prophète Daniel (chapitre 9) je me mis, pendant plusieurs jours, à demander pardon à Dieu pour les péchés des habitants de cette région. Je confessais l’immoralité, le rejet de Dieu et de sa Parole, la persécution des huguenots, des Juifs… Il y eut soudain une pluie fine qui mouilla le sol sans l’éroder ni le raviner. La propriétaire du gîte en fut très très  étonnée ! 
Notre Dieu est le Maître de tout et notre prière est efficace en tout ! Et c‘est la repentance qui brise les malédictions et permet aux bénédictions de couler en abondance !
Esaïe 41.17-20 : Les opprimés, les pauvres cherchent de l’eau sans en trouver, et la soif dessèche leur langue. Moi, l’Éternel, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les délaisserai pas.  Je ferai sourdre des rivières du sommet des montagnes et je ferai jaillir des sources au milieu des vallées, je transformerai le désert en étang rempli d’eau et le pays aride en sources jaillissantes.  Je planterai dans le désert le cèdre et l’acacia, le myrte et l’olivier. Je ferai croître dans la steppe le cyprès, le pin et le buis,  pour que tous voient et reconnaissent, et qu’ils observent, qu’ils comprennent, que c’est la main de l’Éternel qui a fait tout cela, que le Saint d’Israël en est le créateur. 

Théophile Hammann

[1] Actualités, ACP, janvier 2017

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*