LES PRIORITÉS DE NOTRE VIE

LES PRIORITÉS DE NOTRE VIE

Les priorités de notre vie se reconnaissent à la façon dont nous occupons notre temps.
Autrement dit, ce que vous faites de votre temps identifie vos priorités et le type de vie que vous avez choisie ! Le principe de guidance souligné ici est : Vos priorités d’aujourd’hui déterminent vos lendemains.
Pensez-y, vos réalisations sont le fruit des priorités que vous avez établies et dans lesquelles vous choisissez d’investir votre temps. En parlant d’accomplissements, voici une leçon de vie que j’ai retenue : Se consacrer un peu à tout, revient à consacrer beaucoup de vous-même à rien.
Si vous voulez vivre une vie utile et entendre Dieu vous qualifier,
quand vous comparaîtrez devant lui, de bon et fidèle serviteur, vous ne pouvez pas vous éparpiller en consacrant un peu de vous-même à tout ce qui se présente. Vous devez apprendre à faire des choix, à dire non et à établir des priorités sur lesquelles vous allez vous focaliser.
William Gladstone (1809-1898), qui a servi la Grande Bretagne à quatre reprises comme Premier Ministre, a donné ce conseil
« Un homme sage est celui qui ne gaspille pas son énergie à poursuivre ce qui n’est pas fait pour lui. Il est encore plus sage si, parmi les choses qu’il sait bien faire, il choisit et suit résolument la meilleure. »
Une vie qui a un sens et qui vaut la peine d’être vécue est la conséquence d’un bon choix des priorités.
Prenez par exemple l’Église du premier siècle. Le livre des Actes rapporte la croissance de l’Église ainsi que les défis que devaient relever les Conducteurs en cherchant à tout faire eux-mêmes (Actes 6.1-4). Celui qui a fondé une Église ou une entreprise peut comprendre les énormes difficultés rencontrées pour accomplir le maximum de besogne avec un minimum de personnes.
Les apôtres se sont rendu compte qu’ils avaient besoin de clarifier leurs priorités pour une plus grande efficacité :
A cette époque-là, comme le nombre des disciples ne cessait d’augmenter, des tensions surgirent entre les disciples juifs de culture grecque et ceux qui étaient nés en Israël : les premiers se plaignaient parce que leurs veuves étaient défavorisées lors des distributions quotidiennes.
Alors les douze apôtres réunirent l’ensemble des disciples et leur dirent : Il ne serait pas légitime que nous arrêtions de proclamer la Parole de Dieu pour nous occuper des distributions. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes réputés dignes de confiance, remplis du Saint-Esprit et de sagesse. Nous les chargerons de ce travail. Cela nous permettra de nous consacrer à la prière et au service de l’enseignement. Cette proposition convint à tous les disciples…
(Actes 6.1-4)

Voici cinq leçons que nous pouvons tirer de leur expérience :

1) Le temps est précieux
La croissance rapide de l’Église obligea les apôtres à réviser leurs priorités afin de trouver le temps de faire ce qu’eux seuls pouvaient faire pour l’édification des membres, à savoir diriger et enseigner l’Église, tandis que d’autres chrétiens géreraient la distribuer de la nourriture. En confiant la gestion des besoins matériels des chrétiens à ceux qu’on appelle traditionnellement les diacres, les Apôtres pouvaient se consacrer à la prière et au service de l’enseignement.

2) Nous n’avons aucune prise sur le temps, seulement sur nos priorités
Devant une situation nouvelle, les Apôtres ont dû trouver une solution.
Nous aussi, nous disposons d’un temps limité dans une journée. Il est donc sage de se poser la question : Suis-je en train d’utiliser mon temps à des tâches que moi seul je peux réaliser ?

3) Les conducteurs peuvent réaliser un grand nombre de tâches, mais n’excellent pas dans toutes
Les dirigeants que je connais, savent faire beaucoup de choses, mais ils ne peuvent tout faire. Veillons donc à ne pas perdre temps et énergie à des activités pour lesquelles nous ne sommes pas vraiment doués. Il est plus sage de donner priorité à des activités dans lesquelles nous excellons et de confier les autres tâches à ceux qui sont doués pour les réaliser.

4) La manière dont nous passons notre temps décide de l’orientation de toute notre vie
Ne vous y méprenez pas, le fruit de votre vie sera en fonction du temps que vous y aurez consacré.

5) Fixer ses priorités aide à prendre des décisions sages
Les apôtres ont déclaré devant tous quelles étaient leurs deux plus importantes missions.
« 
Décider de ce qu’il ne faut pas faire est aussi important que de décider de ce qu’il faut faire ! » (Archie B. Parish).
Comment choisir nos tâches prioritaires ? Il est important de se poser les bonnes questions. Voici quatre questions que je me suis posées récemment pour évaluer mes priorités et les fruits que porte ma vie :

a) Qu’est-il requis de moi ?
Qu’attend-on de moi ? Qu’attendent de moi, ceux que je sers et aide ?

b) Quelles actions ont le plus grand retentissement ?
Dans quels domaines mes dons donnent-ils les meilleurs résultats ? Par quelle activité suis-je le plus en bénédiction aux autres ?

c) Dans quels domaines trouvé-je le plus de satisfaction et m’épanouis-je le plus ?
Parmi toutes mes activités, lesquelles me comblent le plus de joie ?

d) Lesquelles parmi mes occupations honorent Dieu le plus ?
En tant que conducteur chrétien, je suis déterminé à vivre une vie qui honore Dieu au maximum. Je veux exercer une influence chrétienne dans mon entourage. Parmi toutes mes activités, lesquelles glorifient Dieu le plus ?

Revoyons donc notre échelle des valeurs, repensons nos priorités, puis, fidèlement, tenons-nous en aux décisions prises.
Veillons à ne pas nous laisser distraire, éloignons-nous des chronophages, et consacrons-nous à la réalisation de nos objectifs :
« 
À côté de l’art très noble de réaliser des choses, il existe un autre art tout aussi noble, celui de laisser des tâches inaccomplies. La sagesse de la vie consiste à éliminer ce qui n’est pas essentiel. » (Lin Yutang, 1895-1976).
Pour pouvoir vous consacrer à vos priorités, déléguez des tâches à des personnes de confiance.
Souvenons-nous de la pensée perspicace de Peter Drucker (1909-2005) :
« 
Aucun dirigeant n’a jamais souffert parce que ses subordonnés étaient forts et efficaces. »
Apprenez à faire confiance et à investir dans des personnes compétentes et fidèles qui vous aideront à réaliser votre vision de l’Église ou de votre organisation.

Questions de mentorat : Où, dans mon agenda, puis-je trouver suffisamment de temps pour répondre aux quatre questions ci-dessus, et décider des objectifs prioritaires de ma vie ?

Pierre Bergeron, formateur, conférencier, coach avec John Maxwell Team

avec l’aimable autorisation de l’auteur que vous pouvez retrouver sur www.sisleadership.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Commentaire sur “LES PRIORITÉS DE NOTRE VIE”