L’ÉTERNEL RÈGNE

Dieu règne ! Rien ne se passe dans sa création en dehors de sa suzeraineté.

Notre Dieu est au ciel, il fait tout ce qu’il veut.  Psaumes 115.3 

1.  DIEU EST LE PROPRIÉTAIRE LÉGITIME DE TOUT CE QUI EXISTE 

Dieu est celui qui est. Il se présente à Moïse comme : Je suis qui je suis, je suis celui qui est…

Exode 3.14 : Alors Dieu dit à Moïse : — Je suis celui qui est. Puis il ajouta : Voici ce que tu diras aux Israélites : Je suis m’a envoyé vers vous.
Le nom de Dieu, en hébreu, est le tétragramme imprononçable YHWH, remplacé par Adonaï  (Seigneur) par les Juifs et les catholiques et par Éternel par la plupart des protestants. On peut aussi comprendre que le nom de Dieu est : L’Existence. A l’origine et avant toute origine, seul Dieu est. Dieu est l’existence et il a appelé à l’existence tout ce qui existe, les choses visibles et invisibles, le monde matériel et le monde spirituel. Tout donc lui appartient et il a le droit du Créateur sur toutes choses.

1 Chroniques 29.11 : A toi, Éternel, appartiennent la grandeur, la puissance et la magnificence, et la gloire et la majesté. Car tout ce qui est dans le ciel et sur la terre est à toi, Éternel. C’est à toi qu’appartient le règne, tu es le souverain au-dessus de tout être.

2. DIEU RÈGNE SUR LE COSMOS

Certains pensent que la Science explique tout et qu’elle a établi que l’univers, la terre avec la vie qu’elle héberge fonctionnent sans Dieu. Il n’en est rien. Dieu ne s’est jamais retiré de l’univers, mais il le contrôle jusque dans ses moindres détails : il fixe les lois des planètes, des étoiles, des galaxies, des quasars, des magnétars, des trous noirs…

Hébreux 1.3 :  Ce Fils… soutient toutes choses par sa parole puissante
Colossiens 1.17 : …tout subsiste en Jésus.

Par exemple :
• Les Étoiles : Une étoile est un astre, grosso modo sphérique, en rotation sur lui-même, et composé essentiellement d’hydrogène et d’hélium (les deux éléments les plus légers). La pression gigantesque et la très haute température qui règnent dans le cœur de l’étoile, (le noyau du Soleil a une température de 15,7 millions de degrés) initient une réaction de fusion nucléaire qui transforme l’Hydrogène en Hélium avec libération de très grandes quantités d’énergie (chaleur et rayonnements). La masse d’une étoile standard peut atteindre jusqu’à 300 fois la masse de notre soleil qui est une étoile de dimension moyenne. Si la masse de l’Astre est inférieure à 8 % de la masse solaire, la réaction de fusion de l’Hydrogène en Hélium ne se déclenche pas, et il ne peut devenir une étoile. C’est le cas de Jupiter, une planète géante gazeuse, dont un peu moins que les 3/4 de la masse sont constitués d’Hydrogène  et un peu moins que le quart de la masse est constitué d’Hélium. La masse de Jupiter est 378 fois celle de la terre : elle devrait être 28 350 fois la masse terrestre pour que la réaction de fusion d’Hydrogène en Hélium puisse avoir lieu et que Jupiter devienne une étoile.

L’énergie de fusion nucléaire qui tend à dilater l’étoile s’oppose à la force d’effondrement gravitationnelle. Mais lorsque la quantité d’hydrogène devient insuffisante, l’étoile s’effondre sur elle-même. La température et la pression internes augmentent alors de sorte que d’autres réactions de fusion peuvent avoir lieu : la fusion de l’hélium en carbone, en oxygène et en néon dont les noyaux sont formés très schématiquement de trois, quatre et cinq noyaux d’hélium ou particules arespectivement.
Si la masse de l’étole est au maximum de 8 à 10 masses solaires (ce qui est le cas de 96 % des étoiles), elle finira en naine blanche : densité d’une tonne par cm³, température à la surface de 100 000 degrés.
Certaines étoiles massives explosent, en fin de carrière, en supernova à effondrement de cœur et donnent naissance à des étoiles à neutrons et des pulsars ou des trous noirs.

 •  Les Galaxies : Les galaxies sont des ensembles de plusieurs dizaines de milliards à plusieurs milliers de milliards d’étoiles tournant autour d’un centre de masse où se trouve généralement un trou noir. Notre Galaxie, la Voie Lactée, contient 140 milliards d’étoiles. Elle a un diamètre de 80 000 années-lumière. C’est la distance parcourue par la lumière en 80 000 ans, à la vitesse de 300 000 km par seconde !
 •   Les Quasars (quasi stellar radio sources): Ils peuvent émettre autant d’énergie lumineuse qu’un millier de galaxies. Un quasar est le voisinage d’un trou noir supermassif (quelques millions à quelques dizaines de milliards de masses solaires) au centre d’une galaxie très massive. L’énergie est émise par le disque d’accrétion autour du trou noir : Les étoiles, avant d’être cannibalisées par le trou noir, rayonnent des quantités absolument colossales d’énergie. Certains quasars cannibalisent un millier de masses solaires par an.
 •
  Les Pulsars (pulsating source of radio) : Les étoiles à neutrons sont issues de l’explosion d’une étoile massive. Chaque proton p (particules élémentaires de charge électrique positive) a absorbé un électron e(petite particule élémentaire de charge négative) pour donner un neutron n et un neutrino électronique ne :
                                                                                    p + e n + ne
Or, il n’existe pas de noyaux formés uniquement de neutrons ! On obtient donc un système physique formé de neutrons très proches les uns des autres, donc de petite taille, appelé étoile à neutrons.

Les étoiles à neutrons sont des sphères de 20 à 50 km de diamètre, mais très massives : un milliard de tonnes par cm³ !

Leur rotation rapide, de un à mille rotations par seconde, émet des ondes très énergétiques plus ou moins dans la direction de l’axe de rotation.  On distingue des pulsars radio, des pulsars à rayons X et à rayons gamma, des magnétars…
   Les Trous noirs : Deux masses m1 et m2 distantes de d, s’attirent avec une force de gravitation
F = G x m
1 x m2/d2  où G est la Constante de gravitation universelle. Donc, quand la distance entre deux masses tend vers zéro, leur force d’attraction tend vers l’infini.

L’effondrement gravitationnel d’une étoile super-lourde peut donner naissance à un trou noir : un lieu aux propriétés physiques apparemment simples mais peu connues, qui attire tout ce qui passe à proximité et dont rien ne s’échappe, ni lumière, ni particule… Comme un trou noir n’émet et ne réfléchit pas de lumière, il est invisible. C’est, en thermodynamique, le propre du corps noir. D’où l’expression : trou noir. Pour Stephen Hawking, le trou noir est un passage vers un autre univers. Certaines théories ne parlent plus d’un Univers, mais de multivers, i.e. d’univers parallèles.
Psaumes 103.19 : Dans les cieux, l’Éternel a établi son trône : il est le Roi, le Maître de l’univers entier.
Esaïe 40.26 : Levez bien haut les yeux et regardez : qui a créé ces astres ? Celui qui fait marcher leur armée en bon ordre, qui les convoque tous, les nommant par leur nom. Et grâce à sa grande puissance et à sa sûre force, pas un ne fait défaut.

Esaïe 40.28 : Ne le sais-tu donc pas ? Et n’as-tu pas appris que l’Éternel est Dieu de toute éternité ? C’est lui qui a créé les confins de la terre. Il ne se lasse pas, il ne s’épuise pas, et son intelligence ne peut être sondée.
Psaumes 33.6 : L’Éternel a parlé : les cieux ont été faits par la parole de l’Éternel, et toute l’armée des étoiles est née du souffle de sa bouche.
Psaumes 19.2 :  Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains.

Toutes les découvertes scientifiques et les inventions des sciences et techniques avec leurs applications sont sous le contrôle de Dieu… Connaître la grandeur de la création, permet de mieux connaître la grandeur du Créateur.

3. DIEU POURVOIT AUX BESOINS MATÉRIELS DE TOUT CE QUI VIT

3.1  La providence dans le monde végétal 

Dieu est maître du climat :
Dieu contrôle la course du Soleil et le fait luire sur les méchants comme sur les bons ; il accorde sa pluie aux injustes comme aux justes, Matthieu 5.45.
Psaumes 147.15-18 :  A la terre, il envoie ses ordres et sans délai court sa parole. Il fait tomber la neige : on dirait de la laine, et il répand le givre : on dirait de la cendre. Il lance sa glace en grêlons. Qui peut supporter sa froidure ? Dès qu’il en donne l’ordre, c’est le dégel. S’il fait souffler son vent, voici, les eaux ruissellent.
Job 37.10 : Sous le souffle de Dieu, l’eau se transforme en glace, les étendues liquides se figent en un bloc.

Ces versets et d’autres encore montrent que l’Éternel envoie le vent, la pluie, les éclairs, le tonnerre, la grêle, la neige, la glace,… quand et où il veut ;  et que les montagnes, la terre, le climat… sont sous son contrôle, pour le bien de ses élus ou, souvent, pour châtier les méchants. Il fait jaillir les sources et couler les torrents… Psaumes 104. 10

Dieu change le climat en fonction du comportement des habitants :
Psaumes 107.33-37 : L’Éternel peut faire tarir les fleuves et les transformer en désert aride, ou changer les sources d’eau en lieux secs ; d’un sol fertile, il fait une saline quand ses habitants pratiquent le mal. Mais il change aussi le désert en lac et la terre aride en sources d’eau vive. C’est là qu’il établit ceux qui ont faim, pour y fonder une ville habitable, ensemencer des champs, planter des vignes qui porteront des fruits en abondance.

L’atmosphère et le climat actuels sont hors de leur état d’équilibre. Les courants marins et aériens sont perturbés. Des régions riches deviendront des déserts et des régions désertiques deviendront comme des jardins arrosés.
Dieu règne !

•   Dieu fait prospérer les plantes
Dieu fait pousser le lys des champs, le blé, la vigne…
Psaumes 104.13 : Du haut de ses palais, Dieu verse la pluie sur les monts, la terre est remplie des bienfaits du fruit de ton ouvrage.
Psaumes 104.16 -17 : Les arbres, qui sont ton ouvrage, ô Éternel, sont pleins de sève. Tels sont les cèdres du Liban que ta main a plantés. C’est là que nichent les oiseaux et la cigogne a sa demeure là, sur les branches des cyprès.
Psaumes 147.8 : Il couvre les cieux de nuages, prépare la pluie pour la terre, fait germer l’herbe sur les monts.

3.2  La Providence dans le monde animal et humain 

a) Dieu abreuve les animaux :
Psaumes 104.10-11 : C’est toi qui fais jaillir des sources dans les ravins. Et les torrents s’écoulent entre les montagnes. Là viennent s’abreuver les bêtes qui peuplent les champs et les bois, là viennent boire les onagres.

b) Dieu nourrit les animaux  :
Psaumes 104.14 : C’est toi qui fait pousser le foin pour le bétail…
Psaumes 104.21 : Les lionceaux rugissent après leur proie, ils demandent à Dieu leur nourriture.
Psaumes 104.24-28 : Combien tes œuvres sont nombreuses, ô Éternel, tu as tout fait avec sagesse, la terre est pleine de tout ce que tu as créé : voici la mer immense qui s’étend à perte de vue, peuplée d’animaux innombrables, des plus petits jusqu’aux plus grands, les bateaux la parcourent, ainsi que le monstre marin que tu as fait pour qu’il y joue. Ils comptent sur toi, tous ces êtres, pour recevoir leur nourriture, chacun au moment opportun. Tu la leur donnes : ils la prennent, ta main s’ouvre, et ils sont comblés.
Psaumes 147.9 : Il donne leur pâture aux troupeaux de bétail, aux petits du corbeau que la faim fait crier.

c)  Dieu prend soin de tous les hommes et les nourrit avec amour :
Psaumes 104.14 : C’est toi qui fais pousser le foin pour le bétail, et qui fais prospérer les plantes pour les hommes afin qu’ils tirent de la terre le pain pour se nourrir.
Psaumes 145.15-16 :  Les yeux de tous espèrent en toi, et tu leur donnes la nourriture en son temps. Tu ouvres ta main, et tu rassasies à souhait tout ce qui a vie.
Actes 14.17 : Pourtant, il n’a jamais cessé de leur donner des témoignages de sa bonté, car il vous envoie du ciel la pluie et des fruits abondants en leur saison. Oui, c’est lui qui vous donne de la nourriture en abondance et comble vos cœurs de joie.
Job 12.10 : Il tient en son pouvoir la vie de tous les êtres, le souffle qui anime le corps de tout humain.

d) Dieu promet de nourrir, de vêtir et de pourvoir particulièrement aux besoins des siens :
Psaumes 111.5 : Il a donné de la nourriture à ceux qui le craignent ; Il se souvient toujours de son alliance.
Psaumes 132.15 : Je bénirai sa nourriture, je rassasierai de pain ses indigents.
Matthieu 6.26 : Voyez ces oiseaux qui volent dans les airs, ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent pas de provisions dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. N’avez-vous pas bien plus de valeur qu’eux ?

Dieu est à l’œuvre dans tout ce qui arrive sur la terre, en bien ou en mal : Il connaît le nombre de nos cheveux ; s’il s’occupe de la vie et de la mort du moindre passereau, ne veillera-t-il pas à fortiori sur nous qui l’aimons ? Oui, nous pouvons faire confiance à Dieu pour le présent et l’avenir, pour nos besoins et ceux de nos enfants !

4. DÉSORDRE ET RUINE

Si Dieu ne veillait pas constamment sur sa création, il y a longtemps que les êtres vivants auraient disparu et que le désordre absolu se serait installé sur terre et dans l’univers !

La loi d’entropie S = K Log W, où K est la constante de Boltzmann et  W  le nombre de complexion ou le nombre de configurations ou le nombre de micro-états distincts, a été découverte en 1877 par le physicien autrichien Ludwig Boltzmann (1844-1906). Elle est une mesure de l’évolution obligatoire des structures improbables (complexes) vers des structures très probables.
En fait cette loi d’entropie affirme que, dans un système physique fermé, le désordre ne peut qu’augmenter. Elle annonce, ainsi, la mort thermique de l’Univers. Mais comment expliquer que dans les êtres vivants c’est l’organisation structurée, ordonnée et la complexification hiérarchisée qui augmentent ? Comment expliquer les processus de surstabilisations complexifiantes des phénomènes et des êtres vivants ?
Depuis la publication par Erwin Schrödinger, en 1944, de son livre Was ist leben ? (Qu’est-ce que la Vie ?), de nombreux physiciens et mathématiciens-probabilistes ont cherché à expliquer ce phénomène qui, si on veut être honnête, ne peut pas s’expliquer sans l’intervention du Dieu Créateur !
La probabilité d’apparition de créatures vivantes, telles que les plantes, les insectes, les poissons, les mammifères… ou d’organes aussi complexes que le foie, le cœur, le cerveau humain, est nulle.
La vie est la prérogative de Dieu. Si les hommes reproduisaient à l’identique un virus, une bactérie ou n’importe quel être vivant, leur création serait cependant morte et vouée immédiatement à la désorganisation !

Jean 5.26 : En effet, comme le Père possède la vie en lui-même, il a accordé au Fils d’avoir la vie en lui-même.
Jean 5.21 :  En effet, comme le Père relève les morts et leur rend la vie, ainsi le Fils, lui aussi, donne la vie à qui il veut.
Seul Dieu donne la vie, généralement au moyen de créatures vivantes. Il maintient aussi en vie selon sa bienveillante providence. Quand un chrétien absorbe un poison par inadvertance ou par la malveillance d’autrui (non pour tenter Dieu), Dieu, le maintient en vie ; s’il saisit un serpent, il ne mourra pas, Marc 16.17-18.
Dieu peut utiliser les lois de la science ou non pour arriver à ses fins.

5. LA PROVIDENCE DE DIEU ENVERS LES HUMAINS 

5.1 La destinée de tous les humains est entre ses mains

Avant la naissance de toute créature humaine, Dieu connaît déjà parfaitement tous les détails de sa vie :
Psaumes 139.16 : Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tu me voyais et, dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours que tu m’avais destinés alors qu’aucun d’eux n’existait encore.
Avant d’avoir été conçu dans le sein de sa mère, Jérémie avait été choisi et établi prophète des nations.

Dieu veille sur notre vie et notre mort. Il a même enseveli le corps de Moïse lui-même. Paul, averti par le Seigneur, dit que le moment de son départ est arrivé et qu’il a achevé sa course, 2 Timothée 4.6-7
Proverbes 16.4 : L’homme projette de suivre tel chemin, et Dieu dirige ses pas.
Proverbes 16.9 : Le cœur de l’homme médite sa voie, mais c’est l’Éternel qui dirige ses pas.
Proverbes 20.24 : C’est l’Éternel qui dirige les pas de l’homme, mais l’homme peut-il comprendre sa voie ?
Jérémie 10.23 : Je le sais, ô Éternel ! la voie de l’homme n’est pas en son pouvoir ; ce n’est pas à l’homme, quand il marche, à diriger ses pas.

Proverbes 21.1 : L’Éternel dirige les cœurs comme des cours d’eau.
Ézéchiel 18.4 : Voici : toutes les vies m’appartiennent, celles des fils comme celles des pères sont à moi…
Daniel 4.35 : Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît avec l’Armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu?

5.2   Succès et revers  sont dans ses mains

a) Réussites et malheurs nous viennent de Dieu :
L’Éternel élève l’un et abaisse l’autre, Psaumes 75.8 ; il renverse les puissants et relève les humbles, Luc 1.52

1 Samuel 2.6-8 : C’est l’Éternel qui fait mourir et vivre, il fait descendre dans le séjour des morts et en fait remonter. L’Éternel seul dépouille et enrichit, il humilie, et il élève aussi. De la poussière, il arrache le pauvre, et il relève l’indigent de la fange pour l’installer au milieu des puissants et lui donner une place d’honneur.
Dieu règne souverainement sur nos vies.

Esaïe 45.7 : …Je donne le bonheur et je crée le malheur. Oui, c’est moi, l’Éternel, qui fais toutes ces choses.
Même les pensées ou actes coupables des hommes, leurs péchés sont sous le contrôle de Dieu ; épreuves et adversité, persécutions de l’Église, guerre et paix… sont dans sa main :

Lamentations 3.37-39 : Qui donc n’a qu’à parler pour qu’une chose existe? Et celui qui commande, n’est-ce pas le Seigneur ?  Par sa parole, le Très-Haut ne suscite-t-il pas et le malheur et le bonheur ? Pourquoi l’homme se plaindrait-il alors qu’il reste en vie?  Que chacun se plaigne de ses péchés.
Le malheur, dont parle ces textes, est souvent un jugement de Dieu pour le salut des concernés. Dieu résiste aux orgueilleux et à bien d’autres coupables, il punit tous les méchants et il châtie ceux qu’il aime. Il n’a pas cessé de punir, souvent très sévèrement, son peuple Israël, depuis Moïse jusqu’à nos jours !
Humilions-nous devant la puissance d’un Dieu infiniment juste et saint, et donnons-lui gloire.

b) L’Éternel aime et bénit celui qui se confie en lui.
Pierre dit qu’il prend soin des siens, 1 Pierre 5.7 ; Il protège contre tout danger matériel, psychique ou spirituel, visible ou invisible, diurne ou nocturne, Psaumes 91 ; l’Éternel soutient le juste, Psaumes 63.9 ; il lui fait du bien, Psaumes 5.13 ; il le soutient, lui accorde son amitié, le conseille, le dirige… Psaumes 25. Il fait concourir toutes choses à son bien, Romains 8.28 ; si le juste tombe, il le relève, Psaumes 37.23 ss.

Proverbes 16.7 : Quand l’Éternel approuve les voies d’un homme il dispose favorablement à son égard, même ses ennemis.
Exode 12.36 : L’Éternel leur avait fait gagner la faveur des Égyptiens qui leur avaient donné ce qu’ils demandaient. C’est ainsi qu’ils dépouillèrent l’Égypte.

Il connaît le nombre de nos cheveux, il s’occupe de la vie et de la mort des oiseaux de ciel ; du sommeil ou de l’insomnie : Il donne une insomnie à Xerxès I (486-465 av. J.-C.), un empereur Perse qui découvre, alors qu’on lui lit dans les Annales Royales, qu’un bienfait de Mardochée, l’oncle et le père adoptif de la reine Esther, n’avait pas été récompensé. Le résultat en a été le salut du peuple Juif déporté dans l’empire, Esther 6.1
Le fait que Dieu produise dans les humains le vouloir et le faire a pour corollaire que la prière pour le salut de pêcheurs est efficace : Le Saint Esprit peut agir dans les âmes et les cœurs souverainement.
N’invoquons pas le libre arbitre pour limiter notre foi !

5.3  Le règne de Dieu est un règne juste

Il est éternellement impossible qu’il y ait des abus, de la partialité ou de l’arbitraire en Dieu ; il est toujours parfaitement juste et bon envers tous. Cette infinie puissance de Dieu ne peut donc que nous rassurer et sécuriser. Psaumes 89.15 : La justice et l’équité sont le fondement de ton trône. La bonté et la fidélité sont devant ta face. Psaumes 45.7 : Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité.
Dieu est bon envers tous. Quand il agit, c’est toujours pour le bien de ses créatures.

5.4  Dieu peut-il être responsable du péché des hommes ?

Si l’homme n’a aucun espace de liberté, il ne peut pas être considéré comme responsable, ni coupable. Mais toute la Bible considère l’homme comme responsable de ses actes. Comment l’homme, crée à l’image du Dieu infiniment libre, ne serait-il pas libre, au moins dans une certaine mesure ? Chaque être humain a donc un espace de liberté, le libre arbitre, à l’intérieur duquel il est responsable de ses choix et de ses décisions. Dieu permet le mal, quelque fois il l’annonce à l’avance, comme dans le cas du traître Judas. Il transforme souvent le mal en bien, comme dans le cas des péchés des frères de Joseph, de Judas, de Ponce Pilate, mais il n’est jamais coupable du mal. Ses yeux sont trop purs pour voir le mal. Il ne peut être tenté et ne tente lui-même personne. Il est éternellement saint et pur.

6. DIEU GOUVERNE TOUTES LES NATIONS DE LA TERRE

6.1 C’est Dieu qui crée les nations 

Genèse 17.5-6,15-6 : Désormais ton nom ne sera plus Abram (Père éminent), mais Abraham (Père d’une multitude), car je ferai de toi le père d’une multitude de peuples. Je multiplierai à l’extrême le nombre de tes descendants et je te donnerai d’être à l’origine de diverses nations ; des rois même seront issus de toi. Dieu dit encore à Abraham : — Pour ce qui concerne ta femme Saraï, tu ne l’appelleras plus Saraï (Ma princesse), désormais son nom est Sara (Princesse).  Je la bénirai et je t’accorderai par elle un fils ; je la bénirai et elle deviendra la mère de plusieurs nations ; des rois de plusieurs peuples sortiront d’elle.
Ismaël, le fils que Abraham a eu de sa servante Égyptienne, sera aussi l’ancêtre d’une grande nation :

Genèse 21.13 :  Néanmoins, je ferai aussi du fils de l’esclave l’ancêtre d’une nation, car lui aussi est issu de toi.

Les nations autonomes et souveraines existent par la volonté de Dieu. Elles lui appartiennent donc :
Psaumes 82.8 :  Lève-toi, ô Dieu, juge la terre ! Car toutes les nations t’appartiennent.

6.2  C’est Dieu qui détermine les limites de leurs territoires 

Actes 17.26 : A partir d’un seul homme, il a créé tous les peuples pour qu’ils habitent toute la surface de la terre ; il a fixé des périodes déterminées et établi les limites de leurs domaines.
Dieu a soigneusement choisi le territoire échu à Israël. Il  a donné un territoire aux descendants de Esaü ou Edom, Moab et Ben-Ammi c’est-à-dire aux trois nations : Edom, Moab et  Ammon, Genèse 19.31-38

C’est donc Dieu qui leur fixe les frontières. Mais le diable, qui cherche constamment à contrecarrer la volonté de Dieu, cherche à faire disparaître les nations et leurs frontières au profit d’une dictature mondiale.

6.3  Dieu contrôle les nations 

Psaumes 22.29 : L’Éternel est roi, il domine sur les nations.
Psaumes 47.8-9 : Car Dieu est roi de toute la terre : Chantez-lui un cantique ! Dieu règne sur les nations, Dieu siège sur son saint trône.
Psaumes 98.2-3 : Aux nations il révèle sa justice… jusqu’au bout de la terre, on a vu le salut qui vient de notre Dieu Psaumes 66.7 : Car il gouverne pour toujours avec puissance, ses yeux surveillent les nations afin que les rebelles ne puissent pas se dresser contre lui.
Psaumes 22.29 : Car l’Éternel est Roi, il domine sur les nations.

Dieu parle aux nations :
Jérémie 6.18 : C’est pourquoi, ô nations, écoutez-moi !
Un très grand nombre de prophéties de l’Ancien Testament concernent les nations.

6.4 Les nations sont invitées, en tant que telles, à honorer l’Éternel 

Psaumes 66.8 : Célébrez notre Dieu, ô peuples ! Et faites retentir vos voix à sa louange !
Psaumes 67.4-6 : Que les peuples te louent, ô Dieu, que tous les peuples t’adressent leurs louanges !  Que les nations jubilent et qu’elles chantent dans l’allégresse, car c’est avec justice que tu juges le monde, et c’est avec droiture que tu juges les peuples. Que les peuples te louent, ô Dieu, que tous les peuples t’adressent leurs louanges !

Psaumes 68.33 : Royaumes de la terre, chantez en l’honneur de Dieu, célébrez le Seigneur !
Psaumes 96.7-9 : Célébrez l’Éternel, vous, nations de la terre, célébrez l’Éternel en proclamant sa gloire et sa puissance. Célébrez l’Éternel et son nom glorieux ! Apportez vos offrandes, entrez dans ses parvis, et, là, prosternez-vous. Adorez l’Éternel dans l’éclat de sa sainteté ! Vous, gens du monde entier, tremblez devant sa face !
Psaumes 98.4 : Acclame l’Éternel, ô terre tout entière, avec des cris de joie, au son de de la musique !
Psaumes 117.1 : Louez l’Éternel, vous toutes les nations, célébrez-le, vous tous les peuples !

6.5  Responsabilité collective 

Non seulement les individus sont responsables devant Dieu, mais aussi les nations :
Job 34.29 : Il traite à l’égal soit une nation, soit un homme…
Les uns comme les autres doivent soumission et obéissance au Dieu parfait et juste. Les uns comme les autres seront bénis ou châtiés en fonction de leur attitude face à Dieu, et incidemment face à Israël.

a) Dieu bénit les nations qui l’honorent :
Psaumes 33.12 : Heureuse la nation dont l’Éternel est Dieu…
Psaumes 89.16-17 : Oh ! qu’il est heureux, le peuple qui sait t’acclamer. Éternel, à ta lumière, il peut cheminer.  Il se réjouira sans cesse que tu sois son Dieu ! Et c’est grâce à ta justice qu’il peut s’élever !

b) Dieu juge les nations avec justice :
Psaumes 7.9 : O Éternel, toi le juge des peuples…
Psaumes 96.10 : L’Éternel juge les peuples avec droiture.
Psaumes 98.9 : Car il vient pour juger la terre ; il jugera le monde avec justice, et les peuples avec équité.
Le prophète Daniel déclare que Dieu établit ou destitue les rois, Daniel 2. 37-39 ; 4.25

La statue du livre du prophète Daniel annonce la venue de quatre empires puissants que Dieu détruira à cause de leur méchanceté : Babylone, l’Empire Médo-Perse, l’Empire Grec d’Alexandre le Grand et Rome.
C’est le sort de tous les empires : Dieu leur donne naissance, il leur permet de se développer, il les laisse se révolter contre lui, souvent s’attaquer à son peuple puis il les détruit !
Job 12.23 : Il accroît les nations, et il les fait périr, il étend leur empire, puis les emmène au loin.
Psaumes 46.11 : Arrêtez, et sachez que je suis Dieu : Je domine sur les nations, je domine sur la terre.
Psaumes 9.6 :  Tu châties les nations, tu détruis le méchant, tu effaces leur nom pour toujours et à perpétuité. Psaumes 96.13 : Car il vient pour juger la terre ; il jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa fidélité. Psaumes 33.10-11 : L’Éternel renverse les desseins des nations, Il anéantit les projets des peuples. Les desseins de l’Éternel subsistent à toujours, et les projets de son cœur, de génération en génération.
Quel sera le prochain empire que Dieu va détruire ?

Les destinées des villes, des nations et de leurs gouvernements sont dans la main de Dieu.
Il n’y a pas d’autorité qui ne vienne de Dieu, Romains 13.1
Dieu dirige toutes les nations et leur politique. Il dirige la politique internationale, la politique d’Israël, des USA, de l’Union Européenne, de la Chine, de l’ONU… Dieu règne !
L’Ancien Testament mentionne souvent comme motifs du jugement de Dieu, l’orgueil des nations et leur hostilité à l’égard Israël.

c) Dieu est prêt à opérer des miracles cosmiques pour changer les destinées des nations :
Dieu démontre qu’il a à cœur la bénédiction ou le jugement des nations en opérant, à l’occasion d’une bataille, le plus grand miracle cosmique de la Bible : Lorsque les Gabaonites furent attaqués par une coalition de cinq rois amoréens, Josué et l’armée d’Israël se portèrent à leur secours. Pour que Josué ait le temps de battre complètement cette coalition de rois amoréens, il ordonna au soleil et à la lune de ne pas se coucher mais de demeurer immobiles dans le ciel :
Josué 10.12-14 : Ce jour-là où l’Éternel donna aux Israélites la victoire sur les Amoréens, Josué s’écria devant tout Israël : — Soleil, arrête-toi sur Gabaon ! Et toi, lune, sur la vallée d’Ayalôn. Et le soleil s’arrêta, la lune suspendit son cours jusqu’à ce que la nation d’Israël eût réglé ses comptes avec ses ennemis. C’est bien ce qui est écrit dans le livre du Juste. Le soleil s’immobilisa au milieu du ciel et différa son coucher pendant environ un jour entier. Jamais auparavant et jamais depuis lors, il n’y eut de jour comparable à celui-là, où l’Éternel a écouté la voix d’un homme. C’est qu’il combattait lui-même pour Israël.

Notons qu’il y eu un second miracle cosmique accompli pour un roi d’Israël : Dieu accomplit un miracle similaire pour donner un signe au roi Ézéchias : Lorsque le prophète Esaïe annonça au roi Ézéchias qu’il ne mourra pas mais que l’Éternel ajoutera quinze ans supplémentaires à sa vie, Ézéchias réclama un signe :
Esaïe 38.7-8 : Voici le signe que l’Éternel t’accorde pour te confirmer qu’il accomplira cette promesse qu’il t’a donnée : il va faire reculer de dix degrés l’ombre qui était déjà descendue sur le cadran solaire d’Ahaz. Effectivement, le soleil recula de dix degrés sur le cadran solaire.
2 Rois 20.8-11 : Ézéchias avait dit à Esaïe : — A quel signe reconnaîtrai-je que l’Éternel va me guérir et que je pourrai me rendre après-demain au Temple de l’Éternel ? Esaïe lui avait répondu : — Voici le signe que l’Éternel t’accorde pour te confirmer qu’il accomplira la promesse qu’il t’a donnée : « Veux-tu que l’ombre avance de dix degrés ou qu’elle recule de dix degrés ? »  Ézéchias répondit : — Il est plus facile à l’ombre d’avancer de dix degrés que de reculer. Qu’elle revienne plutôt de dix degrés en arrière.  Alors le prophète Esaïe invoqua l’Éternel qui fit reculer l’ombre de dix degrés sur le cadran solaire d’Ahaz où elle était déjà descendue.

D’un point de vue astronomique ces deux miracles sont absolument inexplicables. Il s’agit peut-être de l’impact que peut avoir sur l’inclinaison de l’axe de rotation de la terre par rapport à l’écliptique, la chute d’un gros astéroïde ou d’une grande comète sur un continent. Si la chute d’un astéroïde de plus de 5 km de diamètre a lieu dans un océan, la chaleur dégagée, suffisante pour évaporer une partie de l’océan, et l’onde de choc expulsant une autre partie de l’océan hors de son lit, peuvent expliquer les masses d’eau provenant de la pluie et les masses d’eau déferlant sur la terre lors du déluge. (Genèse 7.11-12 ; 8.2-3).

CONCLUSION
La terre et tout l’Univers sont fidèlement gérés par Dieu et son Fils Jésus-Christ :
Colossiens 1.17 : Il est lui-même bien avant toutes choses et tout subsiste en lui.
Toute la création subsiste en Jésus. Elle est préservée en lui. Jésus Christ est constamment à l’œuvre dans le monde et dans l’univers :
Hébreux 1.3 : Ce Fils est le rayonnement de la gloire de Dieu et l’expression parfaite de son être. Il soutient toutes choses par sa parole puissante.

Mais toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu !    

Prions : Je te demande pardon Seigneur pour mes incrédulités et mes craintes. Face à la puissance glorieuse de ton règne universel, je me rends compte qu’elles sont vaines. Tu es fiable, tu es juste, tu es infiniment puissant. Tu sais aussi veiller sur moi et ma destinée. Moi et ma famille, nous sommes entre tes mains bénissantes et protectrices. Oui, mon Dieu, je choisis de faire confiance à ta bienveillante souveraineté. Merci parce que tu me connais, tu m’aimes, tu me pardonnes, tu prends soin de moi et tu me guides près des eaux paisibles. Tu restaures mon âme. Père, bien-aimé, je suis heureux et comblé dans tes bras d’amour. Amen.

Théophile Hammann

Commentaire sur “L’ÉTERNEL RÈGNE”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*