DIRK WILLEMS

|Photo de Yvon Buchmann|     

DIRK WILLEMS

Au 16 siècle, de nombreux chrétiens décidèrent de soumettre leur vie et leurs pratiques ecclésiales à l’autorité de la parole de Dieu, notamment en ce qui concerne le baptême, la cène, la direction des Églises, la séparation du monde… Ce fut le cas des anabaptistes qu’on appelle de nos jours mennonites, du nom du prêtre catholique gagné à leur cause, Menno Simons, devenu en 1536 un de leurs conducteurs. Ils furent violemment persécutés par les autorités catholiques. C’est ainsi que Dirk Willems du village d’Asperen en Hollande, fut jeté en prison. Il fut accusé : 1. d’avoir été baptisé en tant qu’adulte croyant, ne reconnaissant aucune valeur à son prétendu baptême de nourrisson. 2. de tenir des études bibliques clandestines dans sa maison. 3. d’avoir permis que des baptêmes d’adultes croyants aient lieu dans sa maison.
De cruelles tortures ne purent le faire renoncer à sa foi biblique.
Quoi que pacifiste, il pensait avoir le droit de se sauver. Il réussit, en effet, à s’échapper en utilisant une corde réalisée en chiffons noués les uns aux autres. Dans sa fuite il passa sur le Hondegat, un lac gelé de 9 mètres de profondeur. Mais un garde qui le poursuivit, plus lourd que lui, s’enfonça dans l’eau glacée en poussant des cris que seul Dirk entendit. Allait-il secourir son ennemi ? Il se souvint que Jésus avait dit : Faites du bien à ceux qui vous haïssent (Mt 5.44). Il revint donc sur ses pas et sauva le garde de la noyade. Dirk Willems fut repris, torturé et, en présence de sept juges, brûlé vif le 16 mai 1569, sur un bûcher dressé dans la ville de Asperen.
Dirk Willems est mort pour avoir été fidèle à la Parole de Dieu et avoir aimé son ennemi.
Que se passerait-il dans notre famille, à notre lieu de travail, dans notre Église si chacun d’entre nous avait en lui, par le Saint Esprit, le même amour que Dirk Willems avait dans son cœur ?
Théophile Hammann

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “DIRK WILLEMS”