LA GUÉRISON DU PAYS

LA GUÉRISON DU PAYS OU LES 7 ÉTAPES DU PROCESSUS DE GUÉRISON selon 2 Chroniques 7.14

Si mon peuple, qui porte mon nom, s’humilie, prie, cherche ma face et se détourne de ses mauvaises voies, j’écouterai des cieux, je pardonnerai son péché et je guérirai son pays. 2 Chroniques 7.14

Si alors mon peuple qui est appelé de mon nom s’humilie, prie et recherche ma grâce, s’il se détourne de sa mauvaise conduite, moi, je l’écouterai du ciel, je lui pardonnerai ses péchés et je guérirai son pays. 2 Chroniques 7.14 (SEM).

Les promesses de Dieu constituent notre plus grande richesse, mais cette promesse de 2 Chroniques 7.14 est réellement une perle de très grand prix ! Elle est l’expression de la bonté et de la grâce de Dieu envers son peuple.
Ce verset décrit un processus en 7 étapes : les 4 premières sont du ressort de l’homme et les 3 dernières constituent la réponse de Dieu :
Le peuple doit : 1. s’humilier 2. prier 3. chercher sa face et 4. renoncer à ses mauvaises voies.
Alors Dieu : 1. écoutera du haut du ciel 2. pardonnera les péchés du peuple et 3. guérira son pays.
On voit qu’il s’agit d’un processus collectif. La promesse est, certes, valable pour un individu, mais elle a été donnée au peuple de Dieu.
Quel est ce peuple de Dieu et quel est son pays ?

Si mon peuple, qui porte mon nom

Cette promesse a été donnée au roi Salomon, pour le peuple Israël, après l’inauguration du premier temple. Le peuple de Dieu de la nouvelle alliance, c’est l’Église, Épouse de Christ. C’est évidemment aussi chaque Église locale, et même chaque groupe de croyants qui veut prendre ce verset à cœur.
Dans la nouvelle alliance, Dieu s’intéresse toujours aux nations puisqu’il ordonne de faire de toutes les nations des disciples. Les Îles Fidji sont un exemple d’une nation qui s’est consacrée à Dieu et qui a pu constater la guérison de son pays. Mais dans la nouvelle alliance l’accent est placé sur les relations des individus avec Dieu. Le pays que Dieu veut guérir, peut donc être toute une nation, une région, un département, une ville, une Église, une famille, un couple, un individu.
Cette guérison est spirituelle, psychique, physique, économique… Il s’agit d’une totale restauration dans tous les domaines.
Les chrétiens passent beaucoup de temps à prier pour les malades, et à cause de la généralisation des pesticides et des nanoparticules, de la présence des microplastiques dans presque tous les aliments et l’eau potable, il y en aura de plus en plus.
Mais la guérison, c’est la 7è étape du processus ! Pour obtenir la guérison, il convient de passer par les 7 étapes du processus de guérison.
• Le nom de Dieu, c’est la personne de Dieu. Ce peuple est appelé du nom de Dieu, ou porte son nom ou le nom de Dieu est invoqué sur lui, ou Dieu lui a donné son nom.
En fait ce peuple a fait alliance avec Dieu et lui appartient.
Nous sommes donc concernés individuellement et collectivement.


Première étape : Si alors mon peuple qui est appelé de mon nom s’humilie

Le sage Salomon déclare qu’il n’y a pas d’homme qui ne pèche (2 Chroniques 6.36) et selon l’apôtre Jean, celui qui se dit sans péché est un menteur (1 Jean 1.8,10).
Tout homme doit donc s’humilier fréquemment, voire constamment devant Dieu. Heureux l’homme pour lequel l’humiliation et la repentance sont devenues un mode de vie. Mais où trouver ces personnes ?
Dieu demande à Israël de s’humilier s’il envoie 3 fléaux :

2 Chroniques 7.12-14 : Alors l’Éternel apparut à Salomon pendant la nuit et lui dit : J’ai exaucé ta prière et je choisis cet endroit comme lieu de sacrifices pour moi.  
Lorsque je fermerai le ciel et qu’il n’y aura pas de pluie,
lorsque j’ordonnerai aux sauterelles de ravager le pays
ou que j’enverrai la peste contre mon peuple, 
si alors mon peuple qui est appelé de mon nom s’humilie…

La pluie et la protection contre les sauterelles sont deux nécessités absolues pour une nation agricole comme Israël ! A l’époque les nations étaient sans protection médicale contre la peste. Ces trois fléaux sont donc dramatiques ! Mais ils ne sont qu’un microrésumé des très nombreux châtiments mentionnés en Deutéronome 28.15-68.
Comme dans la plupart des cas, c’est Dieu qui envoie ces plaies. Bien des chrétiens se mettraient dans doute à chasser le diable et les démons, à briser des malédictions sous prétexte que Dieu ne peut pas envoyer les maladies, mais de telles pieuses agitations resteraient vaines.
Dès que les problèmes s’amoncellent dans une vie, une famille, une Église, une ville, une région, une nation, dès qu’il y a du trouble, des difficultés matérielles, relationnelles ou spirituelles… il devient urgent de s’humilier devant Dieu.
Cette mention de l’humiliation met l’accent sur l’orgueil des hommes. Nous sommes tous orgueilleux, prétentieux, vaniteux… Paul dit des chrétiens de Corinthe qu’ils étaient enflés d’orgueil (1 Corinthiens 5.2 ; 2 Corinthiens 12.20). Même l’apôtre Paul était tenté par l’orgueil de sorte que Dieu lui envoya une épine dans le côté pour qu’il demeure humble (2 Corinthiens 2.7).
« Aucun homme n’est plus vide que celui qui est rempli de lui-même. » (Billy Graham, Le Secret d Bonheur).
Dieu hait l’orgueil, et l’orgueil précède l’effondrement.
Proverbes 13.10 : Toutes les querelles proviennent de l’orgueil, mais la sagesse accompagne ceux qui acceptent les conseils.
Proverbes 29.23 : L’orgueil d’un homme le conduira à l’humiliation, mais celui qui est humble d’esprit obtiendra la gloire.
Proverbes 16.18 : L’orgueil précède la ruine ; un esprit fier annonce la chute.
Psaumes 31.24 : L’Éternel… punit sévèrement les orgueilleux.
Proverbes 15.25 : L’Éternel renverse la maison des orgueilleux.
L’humiliation n’est pas un fruit de l’Esprit. Elle est volontaire, c’est un choix. Mais évidemment le Saint Esprit aidera celui qui veut sincèrement s’humilier devant Dieu, et si nécessaire devant les hommes…
Il est dit de Jésus qu’il s’est humilié lui-même (Philippiens 2.8). Sommes nous prêts à nous humilier et à renoncer à tout orgueil, toute susceptibilité, toute rancune, toute amertume ?

Deuxième étape : Si alors mon peuple… prie

Cette prière va forcément dans le sens de l’exhortation précédente à s’humilier : il s’agit d’une prière de repentance dans laquelle on confesse ses péchés devant Dieu, souvent devant les hommes et dans laquelle on se met en règle avec tous.
La libération intérieure de chacun va aussi loin que sa repentance et la réparation de ses torts :
Proverbes 14.9 : Les stupides n’estiment pas nécessaire de réparer un tort, mais la bonne volonté règne entre les hommes droits. 
Matthieu 5.23-24 :  Si donc tu présentes ton offrande vers l’autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande.
Jésus veut dire : Renonce à toute action pieuse, quelle qu’elle soit, et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens et accomplis ton action chrétienne !

Rien ne peut se passer de positif dans la vie des chrétiens ou dans les Églises s’il n’y a pas cette profonde repentance et cette sincère réparation des torts.
La grâce de Dieu ne nous dispense pas de ces démarches qui coûtent, elle nous aide à les faire. C’est le prix à payer pour être rempli du Saint Esprit et pour une effusion puissante du Saint Esprit !
Si nous n’obéissons pas à ces injonctions divines, nous jouons au christianisme, nous jouons à l’Église !
Nos prières sont entendues par Dieu si nous avons mis nos vies en règle avec tous, si Dieu a pu purifier notre cœur !
Je nous exhorte alors à nous présenter devant Dieu avec nos prières d’humiliation et de repentance, tous les jours, jusqu’à la venue du réveil !

♦ Troisième étape : Si mon peuple… cherche ma face

Dieu écoute le peuple de Dieu s’il cherche la grâce et la faveur de Dieu !
Dieu ne nous doit rien, mais il donne généreusement par grâce et amour !
Nous ne pouvons jamais nous fonder sur nos mérites ou nos œuvres. Mais nous pouvons compter avec une entière assurance sur la fidélité et la compassion de Dieu !
Dieu répond par bonté et parce qu’il l’a promis !
Dieu est juste, intègre, incorruptible, non manipulable… Il est saint ! Mais il est aussi plein d’amour et prêt à pardonner au coupable qui a confiance en sa miséricorde et sa compassion.
Il n’aime pas seulement, il est amour. Il est un tendre Père pour ses enfants.
Cette certitude doit nous encourager dans notre prière !

Quatrième étape : Si mon peuple… se détourne de ses mauvaises voies

Si le peuple de Dieu contrit change de conduite, de comportement, d’attitude envers Dieu et les hommes… Dieu écoute du haut du ciel.
La parole est d’argent, mais l’action est d’or : Comme fruit de la repentance, le croyant ou le peuple se détourne du mal avec dégoût :
Romains 12.9 : Que votre amour soit sincère, et sans déguisement. Ayez le mal en horreur, et attachez-vous fortement au bien.
Un nouveau comportement est la preuve d’un changement de cœur, opéré par le Saint Esprit !
Dieu hait le mal, nous devons aussi l’avoir en horreur et ne plus le pratiquer. Il doit être éliminé de nos pensées !
Cette 4è étape peut prendre du temps ! Qu’importe, Dieu est fidèle et aidera tous ceux qui veulent s’engager dans ce processus !

Voilà donc les 4 étapes du processus de restauration qui sont du ressort de l’homme.
Elles peuvent durer plus ou moins longtemps !


2 Chroniques 7.14 : Si alors mon peuple, le peuple à qui j’ai donné mon nom, s’humilie et prie, s’il me recherche en renonçant à sa mauvaise conduite, moi, dans le ciel, je serai attentif, je pardonnerai son péché et je guérirai son pays.

Voyons maintenant la réponse, en trois étapes, de Dieu :

Première étape : moi, je l’écouterai du ciel

Dieu écoute, il est attentif aux prières des siens :
Psaumes 94.9 : Celui qui a implanté l’oreille, n’entendrait-il pas ? Celui qui a formé l’œil, ne verrait-il pas ?
Psaumes 65.3 :O toi, qui écoutes la prière ! Tous les hommes viendront à toi.
Même s’il semble que rien ne bouge, que Dieu n’entend pas, ne doutons pas, en réalité il enregistre toutes nos prières !
Apocalypse 5.8 : Les quatre êtres vivants et les vingt-quatre représentants du peuple de Dieu se prosternèrent devant l’Agneau. Ils avaient chacun une harpe et des coupes d’or remplies d’encens qui représentent les prières des membres du peuple saint.
Apocalypse 8.4 : De la main de l’ange, la fumée des parfums s’éleva devant Dieu, avec les prières des membres du peuple saint.
Quand le croyant affronte une forteresse spirituelle, au sens de 2 Corinthiens 10.4, il arrive que pendant un temps assez long, il a l’impression que Dieu n’entend pas. C’est un mensonge du diable. Dieu entend parfaitement, il faut juste persévérer.

Deuxième étape : je lui pardonnerai ses péchés


Sous la Loi de Moïse, seuls les péchés commis pas mégarde, pouvaient être pardonnés, les autres devaient être sanctionnés par la peine capitale, ce qui n’arriva presque jamais à cause de la bonté de Dieu. Mais ici, Dieu promet un vrai pardon, ce qui est un privilège de la nouvelle alliance.
Quoi qu’il en soit, nous sommes certains d’être au bénéfice de cette promesse !
Quand Dieu accorde son pardon, il est total. Il ne se souvient plus de nos iniquités.
Nous pouvons donc et devons avoir une bonne conscience devant Dieu.

Troisième étape : et je guérirai son pays.

La restauration du pays ! Voilà l’aboutissement glorieux de ce processus ! Quelle promesse inouïe ! Ô croyons-la ! Dieu est bon, il ne peut pas mentir, il tient toujours ses promesses !
Ce processus en 7 étapes, est la voie royale pour tout obtenir de la part d’un Dieu infiniment bon et puissant !
Gardons ce verset biblique i.e. ce processus dans notre cœur et pratiquons-le ! Sachons à quelle étape nous sommes. Nous avons ici un immense trésor spirituel, capable de bouleverser toute notre vie, notre famille, notre localité, notre Église, notre région, notre département, notre pays ! Voulez-vous le croire ?
N’écoutez pas les chrétiens religieusement corrects et incrédules qui chercheront à vous démontrer que la Bible veut dire exactement le contraire de ce qu’elle dit !
Tenez-vous en à ce qui est écrit ! Dieu tient ses promesses !
Les promesses de Dieu sont éternellement vraies. Il ne peut pas mentir ! Si les péchés sont ôtés entre Dieu et nous, l’exaucement est certain !
Ce processus divin aboutit à la restauration du cœur, à la vraie liberté, à la plénitude du Saint Esprit, au fruit de l’Esprit qui est amour, joie, paix… Il aboutit à la guérison de la famille, de notre localité… et cette guérison ira guérir aussi loin que notre foi est capable de la porter !
Ce processus enlève tout obstacle au Réveil.
L’aboutissement de ce processus, c’est donc un Réveil aussi vaste que notre foi !
Théophile Hammann

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Commentaire sur “LA GUÉRISON DU PAYS”