LE PLAN DE DIEU POUR L’ISRAËL MODERNE

LE PLAN DE DIEU POUR L’ISRAËL MODERNE

A. POURQUOI DIEU A-T-IL VOULU UN PEUPLE POUR LUI ?

Ses projets de paix et de bénédiction initiaux concernaient Adam et Ève et tous leurs descendants jusqu’à la fin du monde. Mais ils ont, dans leur quasi-totalité, rejeté Dieu.
Dieu dut donc restreindre son plan pour pouvoir faire naître le Messie et son Église.

1. Adam et Ève ont failli : Cette période paradisiaque se termina par le jugement de l’exclusion de Jardin d’Éden.

2. Parmi les fils de Adam et Ève, Dieu choisit Seth et sa descendance. Cette première humanité se corrompit très vite. Elle fut exterminée par le jugement du déluge.

3. Dieu sauve Noé et ses trois fils du déluge. Les descendants de Noé, remplis d’orgueil, provoquèrent Dieu. Ils furent dispersés par le jugement de la Tour de Babel : la confusion des langues entraîna la création des nations. Ces nations se sont détournées de Dieu et livrées à des  pratiques abominables, immorales et idolâtres jusqu’à ce jour.
Alors Dieu renonça aux nations livrées à leurs passions  et décida de se créer un peuple qui lui appartienne, à partir de Abraham, Isaac, Jacob et ses douze fils. Dieu s’engagea par un serment à donner à ce peuple un roi, le Messie, qui le gouvernera éternellement.

Le peuple d’Israël n’est pas meilleur que les nations. Dieu les frappa de plusieurs jugements nationaux :
Dispersion et rejet jusqu’à ce jour du royaume du nord (Israël ou Manassé) après la prise de Samarie par les Assyriens en 722 av. J.-C. Il y eut cependant un retour en Israël de quelques Bnei Menashe d’Inde et de Felashas d’Éthiopie…
Déportation du royaume du Sud (ou Juda) pendant 70 ans, par les Babyloniens, après la chute de Jérusalem en 587 av. J.-C.
Destruction de Jérusalem et du temple par Titus en l’an 70 et dispersion mondiale des Juifs jusqu’à la création de l’État d’Israël le 14 mai 1948, et même partiellement jusqu’à nos jours.

Ce rejet partiel d’Israël depuis l’an 70 jusqu’à ce jour, correspond grosso modo à ce que la Bible appelle le temps des nations où l’Évangile est annoncé à toute créature !
Israël est un peuple à part et ne fait pas partie des nations :
Nombres 23.9 
: C’est un peuple qui a sa demeure à part, et qui ne fait point partie des nations. Ou : un peuple qui demeurera seul et ne se considérera pas comme l’une des nations.

Ces sélections successives avaient pour but de permettre le naissance du Messie : Il ne pouvait naître dans une population totalement corrompue, idolâtre, perverse et démonisée.

B. DIEU A-T-IL REJETÉ SON PEUPLE ?

1. L’apôtre Paul se détourne des Juifs
Les Juifs ont rejeté le Messie et son message. Ils persécutaient l’Église primitive avec acharnement. Paul déclara donc :
1 Thessaloniciens 2.15 : Les Juifs qui… ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes nous empêchant de parler aux païens pour qu’ils soient sauvés, en sorte qu’ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère a fini par les atteindre.
Paul se détournait donc des Juifs et annonçait l’Évangile aux païens qui l’acceptaient :
Actes 13.45-46 :
 En voyant tant de monde, les Juifs furent remplis de jalousie et se mirent à contredire Paul et à l’injurier. Paul et Barnabas leur déclarèrent alors avec une pleine assurance : C’est à vous en premier que la Parole de Dieu devait être annoncée. Mais puisque vous la refusez et que vous-mêmes ne vous jugez pas dignes d’avoir part à la vie éternelle, nous nous tournons vers ceux qui ne sont pas Juifs. 

Actes 28.25-28 :  Paul n’ajouta que ces mots : C’est avec raison que le Saint-Esprit, parlant à vos pères par le prophète Ésaïe, a dit: Va vers ce peuple, et dis : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. Sachez donc que ce salut de Dieu a été envoyé aux païens, et qu’ils l’écouteront.

2. La mise à l’écart d’Israël (Romains 11.15)

Paul dit que les Israélites ont été rejetés pour un temps à cause de leur incrédulité et de leur obstination :
Romains 11.8,10 : Dieu a frappé leur esprit de torpeur, leurs yeux de cécité et leurs oreilles de surdité, et il en est ainsi jusqu’à ce jour… Que leurs yeux s’obscurcissent au point de ne plus voir…
Romains 11.11 : les Israélites ont trébuché ; leurs faux pas ; déchéance…
Romains 11.15 : leur mise à l’écart
Romains 11.17,18,19,20 : les branches coupées (de l’olivier, à cause de leur incrédulité)
Romains 11.22 : ceux qui sont tombés
Romains 11.25 : l’endurcissement d’une partie d’Israël
Romains 11.28 : ils sont devenus ennemis de Dieu
Romains 11.38 : leur désobéissance actuelle

Ce rejet d’Israël fut matérialisé par la destruction de Jérusalem et du temple en l’an 70 et la dispersion mondiale :
Luc 21.24 : Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés prisonniers dans toutes les nations et Jérusalem sera piétinée par des non-Juifs jusqu’à ce que la période accordée aux nations prenne fin.

La quasi-totalité des passages des prophètes annonçant la déportation à Babylone puis le retour dans leur pays sont aussi valables pour la dispersion mondiale actuelle et le retour en Eretz Israël.

3. Les chrétiens, descendants d’Abraham

A partir de la Pentecôte et de la venue du Saint Esprit, les vrais Juifs, les vrais descendants d’Abraham, sont ceux qui ont la foi d’Abraham le croyant :
Romains 9.6-8 : Ce ne sont pas tous ceux qui descendent du patriarche Israël qui constituent Israël ;  et ceux qui descendent d’Abraham ne sont pas tous ses enfants. Car Dieu dit à Abraham : C’est par Isaac que te sera suscitée une descendance.  Cela veut dire que tous les enfants de la descendance naturelle d’Abraham ne sont pas enfants de Dieu. Seuls les enfants nés selon la promesse sont considérés comme sa descendance.

Romains 2.28-29 : Car ce n’est pas ce qui est visible qui fait le Juif, ni la marque visible dans la chair qui fait la circoncision, mais ce qui fait le Juif c’est ce qui est intérieur, et la vraie circoncision est celle que l’Esprit opère dans le cœur et non celle que l’on pratique en obéissant à la lettre de la Loi.

Ceux qui appartiennent à Jésus sont donc la postérité spirituelle d’Abraham :

Galates 3.7, 14,29 : Reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d’Abraham… Christ vous a rachetés … afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ… Si vous êtes à Christ, vous êtes la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse.

Nous n’avons pas lieu d’être jaloux de la tendresse et des faveurs dont Dieu combla Abraham : Toutes ces fantastiques bénédictions sont aussi pour nous ! Nous sommes les vrais héritiers du patriarche !

4. Le rejet d’Israël est provisoire

Paul déclare que la chute d’Israël n’est pas définitive :
Romains 11.1,2,12,15 :  Je demande donc : Dieu aurait-il rejeté son peuple ? Assurément pas… Non, Dieu n’a pas rejeté son peuple qu’il s’est choisi d’avance… Je demande alors : si les Israélites ont trébuché, est-ce pour tomber définitivement ? Loin de là…  Si leur chute a été la richesse du monde, et leur déchéance la richesse des païens, quelle richesse plus grande encore n’y aura-t-il pas quand ils se convertiront tous ?  Car si leur mise à l’écart a entraîné la réconciliation du monde, quel sera l’effet de leur réintégration ? Rien de moins qu’une résurrection d’entre les morts ! 

On a remarqué l’existence de trois « jusqu’à ce que » qui limitent le temps du rejet d’Israël :
Luc 21.24 : Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplies.
• Matthieu 23.39 : Je vous le déclare : Désormais, vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.
Romains 11:25-26 :  L’endurcissement d’une partie d’Israël durera jusqu’à ce que l’ensemble des non-Juifs soit entré dans le peuple de Dieu,  et ainsi, tout Israël sera sauvé.

Quand le nombre prévu de païens (le plérome) sera entré dans l’Église, tout Israël sera sauvé !
Japhet (les occidentaux) habitera dans les tentes de Sem (Israël), nous chrétiens d’origine païenne sommes participants des bénédictions d’Abraham, mais tant que les jours et les nuits, ainsi que les saisons existeront, Israël demeurera le peuple choisi de Dieu !

Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables, Romains 11.29

C. LE RETOUR DES JUIFS EN ERETZ ISRAËL

De très nombreux passages des Écritures nous apprennent :

que Dieu ramènera lui-même les exilés d’Israël dans leur pays
que c’est son Esprit qui les rassemblera, Ézéchiel 35.16
que les nations les ramèneront dans leur pays
que les persécutions les feront rentrer

au point que les habitants seront à l’étroit dans le pays, Ésaïe 49.20

D’innombrables versets annoncent que Dieu fera refleurir le désert, que la terre désolée sera transformée en vergers, que des eaux jailliront en plein désert, que la pluie, qui était devenue rare à cause de la déforestation, reviendra !
Ésaïe 53.1 : Oui, l’Éternel va consoler Sion, ses ruines lui inspireront de la compassion ; il rendra son désert comme l’Éden, la steppe comme le jardin de l’Éternel. La joie et l’allégresse y régneront, et l’on y entendra de la musique et des chants de reconnaissance.

Ézéchiel 36.5 : Et l’on dira : « Voyez-vous, ce pays, jadis dévasté, est devenu comme un jardin d’Eden, et les villes dévastées et démolies, qui n’étaient plus que des ruines, sont à présent fortifiées et repeuplées. »

Nous voyons déjà ces choses se réaliser sous nos yeux, alors qu’Israël est encore spirituellement mort ! Dieu est fidèle, Dieu est loyal, Dieu est bon, même quand son peuple est infidèle, déloyal et mauvais ! Cela compte aussi pour nous !

Parce que ces nombreuses promesses commencent à se réaliser, parce que Israël, le figuier maudit, est en train de reverdir, soyons sur nos gardes : Jésus est sur le point de revenir :

Matthieu 24.32-33 : Que l’exemple du figuier vous serve d’enseignement: quand ses rameaux deviennent tendres et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche.  De même, quand vous verrez tous ces événements, sachez que le Fils de l’homme est proche, comme aux portes de la ville.

D. LA TRIBULATION D’ISRAËL ET LE JOUR DE L’ÉTERNEL

1. Israël demeure dans l’incrédulité

L’immense majorité des Juifs rejette toujours Jésus comme le Messie. Certes, il existe un mouvement Juif messianique, mais il représente une faible minorité.
La plupart des Juifs demeurent hostiles à la foi chrétienne.

Il semble que Dieu doive donc les soumettre à une ultime épreuve : la persécution par l’Antichrist.

« Dieu les convertira comme Saul, en les terrassant » ( Nicolas Louis, comte de Zinzendorf, 1700-1760).

2. L’Antichrist et Israël

L’Antichrist, cet homme du péché, l’impie deviendra le premier dictateur mondial par la puissance du diable et la complicité de milliers de dirigeants politiques.

Parce que Israël est le peuple de Dieu, il suscite l’intérêt et l’hostilité de l’ONU et de l’Union Européenne. L’Antichrist s’y intéressera aussi énormément.

De nombreux chrétiens comprennent que l’Antichrist fera une alliance avec Israël, mais la rompra au bout de 3 ans et demi. Il supprimera alors leur culte et les persécutera :

Daniel 9.27 :  Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une septaine d’années, et au milieu de la septaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.

Pour gagner Israël à sa cause, il le séduira et se fera passer pour le Messie. Jésus dit en effet :
Jean 5.43 :
Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas. Si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez ! 

Le prophète Daniel décrit ainsi la colère de l’Antichrist (la corne) contre Israël :
Daniel 7.21,25 : Tandis que je regardais, cette corne faisait la guerre aux membres du peuple saint et elle remportait la victoire sur eux… Il proférera des paroles contre le Très-Haut, opprimera les membres du peuple saint du Très-Haut, entreprendra de changer le calendrier et la loi ; et le peuple saint sera livré à sa merci pendant un temps, deux temps et la moitié d’un temps.

Daniel 8.24 : Sa puissance ira en croissant, mais non par sa propre force. Il causera d’incroyables ravages et réussira dans ce qu’il entreprendra ; il exterminera de puissants adversaires et décimera les membres du peuple saint.

3. L’Antichrist agira par séduction

L’Antichrist pourra difficilement imposer son autorité par la force, il le fera donc par la ruse et la séduction. Jésus a averti à plusieurs reprises de la venue de cette puissance de séduction et de tromperie.

Parlant de l’Antichrist ou Faux-Christ et de son faux prophète, René Pache (1904-1979) écrit ceci :
« Par la pire des impostures, ils chercheront à faire croire :
• aux nations : qu’enfin un Sauveur selon leur cœur est donné à la terre ;
• aux Juifs : que leur Messie si longtemps attendu est maintenant devant eux ;
• aux chrétiens eux-même : que le vrai Christ est revenu sous les traits du grand surhomme de la fin des temps.
Le succès de cette supercherie sera effarant. Jésus répète avec insistance :
Ils séduiront beaucoup de gens… au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Et Jean annonce que sous le coup d’un envoûtement collectif, tous les habitants de la terre adoreront l’Antichrist : séduits par les prodiges du faux-prophète, ils feront une image de la Bête (son hologramme ?) et lui rendront le culte suprême, Apocalypse 13.8,14-15
Comment l’humanité si orgueilleuse de son intelligence pourra-t-elle se laisser berner à ce point ? La seule réponse à cette question nous est apportée par l’Écriture : L’apparition de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés, 2 Thessaloniciens 2.9-12
[…] Pour résister à la séduction de l’Antichrist, les croyants auront besoin d’une puissance et d’une intelligence surnaturelles. Nous dirons même que dès maintenant il faut être en mesure de résister à cette séduction, car elle s’exerce déjà partout dans le monde :
Mais attention, mes chers amis, ne vous fiez pas à n’importe quel esprit ; mettez les esprits à l’épreuve pour voir s’ils viennent de Dieu, car bien des prophètes de mensonge se sont répandus à travers le monde. Voici comment savoir s’il s’agit de l’Esprit de Dieu : tout esprit qui reconnaît que c’est pleinement humain que Jésus est venu, vient de Dieu. Tout esprit, au contraire, qui ne reconnaît pas ce Jésus-là ne vient pas de Dieu. C’est là l’esprit de l’Anti-Christ dont vous avez entendu annoncer la venue. Eh bien, dès à présent, cet esprit est dans le monde, 1 Jean 4.1-3. (René Pache, Le Retour de Jésus-Christ, Ed. Emmaüs).

Ces déclarations comptent évidemment pour les Juifs et pour les non-Juifs !

4. Le jugement ultime d’Israël

La plupart des Évangéliques comprennent qu’Israël passera par le creuset de Dieu pendant la bataille d’Harmaguédon. Le prophète Jérémie annonce un temps d’angoisse pour Jacob, Jérémie 30.7 ; le prophète Daniel parle d’une époque de détresse telle qu’il n’y en a pas eu depuis que les nations existent, jusqu’à cette époque, Daniel 12.1

Des corps d’armées de toutes les nations de la terre se rassembleront dans la vallée de Méguiddo ou de Jizréel :

Zacharie 14.2 : Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem ; la ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; la moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville.

Zacharie 13.8-9 : Alors dans le pays entier, l’Éternel le déclare, les deux tiers des humains seront exterminés, ils périront, seul un tiers survivra. Et je ferai passer ce tiers-là par le feu,
oui, je l’épurerai ainsi qu’on épure l’argent. Et je l’éprouverai comme on éprouve l’or.

Pendant cette bataille, afin qu’Israël ne soit pas complètement détruit, Dieu interviendra en sa faveur :

Zacharie 14.3-4 : Puis l’Éternel viendra combattre ces peuples comme il le fait quand il combat au jour de la bataille. En ce jour-là, il posera ses pieds sur le mont des Oliviers, près de Jérusalem, du côté du levant. Le mont des Oliviers se fendra d’est en ouest en deux parties ; une immense vallée se creusera entre les deux. Une moitié du mont reculera au nord, l’autre moitié au sud…

E. LA CONVERSION D’ISRAËL

Pendant la bataille d’Harmaguédon, Jésus-Christ descendra du ciel et posera ses pieds sur le mont de Olivier ; les rescapés de la bataille reconnaîtront celui qu’ils ont percé :

Zacharie 12.10 : Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique,
Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.

Ce sera une immense repentance nationale, la conversion de tout Israël, telle qu’annoncée par les prophètes et l’apôtre Paul.

La vision des ossements desséchés d’Ézéchiel se réalisera : L’Esprit entra en eux, et ils reprirent vie, Ézéchiel 37.10

Dieu donnera un cœur nouveau à son peuple, ainsi que le Saint Esprit :
Ézéchiel 11.19-20 : Je leur donnerai un cœur qui me sera entièrement dévoué et je mettrai en eux un esprit nouveau, j’ôterai de leur être leur cœur dur comme la pierre, et je leur donnerai un cœur de chair, afin qu’ils vivent selon mes ordonnances, qu’ils obéissent à mes lois, et les appliquent. Ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu.

Le bonheur d’Israël, sa paix, sa sécurité seront sans limite. Le Seigneur habitera au milieu d’eux, il sera leur Dieu et ils seront son peuple pour toujours.
Israël entrera ainsi pleinement dans la destinée pour laquelle il a été crée : être le peuple de Dieu par l’Esprit Saint, le connaître et l’aimer, le glorifier et le servir avec intégrité et humilité.

Sophonie 3.14-17 : Pousse des cris de joie, fille de Sion ! pousse des cris d’allégresse, Israël !
réjouis-toi et triomphe de tout ton cœur, fille de Jérusalem !  L’Éternel a détourné tes châtiments, il a éloigné ton ennemi ; le roi d’Israël, l’Éternel, est au milieu de toi ; tu n’as plus de malheur à éprouver.
 En ce jour-là, on dira à Jérusalem : Ne crains rien ! Sion, que tes mains ne s’affaiblissent pas ! L’Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros qui sauve ; il fera de toi sa plus grande joie ; il gardera le silence dans son amour ; il aura pour toi des transports d’allégresse.

Gloire au Dieu vivant infiniment sage, juste et bon. Amen !

Théophile Hammann

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*