METTRE EN PRATIQUE LA PAROLE DE DIEU ET PRIER

|Photo de Yvon Buchmann|

METTRE EN PRATIQUE LA PAROLE DE DIEU ET PRIER

 Pratiquer les Saintes Écritures et avoir une vraie vie de prière font partie des basiques de la vie chrétienne.

1.  Connaître et pratiquer 

Le monde est à la recherche d’impressions fortes, de nouveautés, de sensationnel.
L’Église aussi. Elle court après de nouvelles doctrines, de nouvelles techniques miracles qui vont enfin régler tous les problèmes, sans effort.
Je me souviens d’avoir eu entre les mains un livre, comme il y en a des tonnes, sur le secret de la vie chrétienne victorieuse, heureuse, bénie, explosive, …. Le contenu était tellement emberlificoté que ma tête en est devenue carrée !
Les chrétiens abandonnent les fondamentaux de la vie chrétienne comme la lecture assidue de la parole et la fervente vie de prière. Ils abandonnent le source d’eau vive pour courir après des citernes crevassées qui ne retiennent pas l’eau !

Dans ses premières années d’enseignement, mon épouse Christiane, a hérité d’une classe où tous les élèves brandissaient des mots comme règle de 3, preuve par 9, participe passé, … mais étaient  incapables de faire la moindre addition. Quand Christiane annonçait un nouveau thème, ils hurlaient qu’ils savaient, mais en fait, ils pensaient savoir.

La vraie connaissance, c’est celle qu’on peut mettre en œuvre.

Nous connaissons énormément de choses sur Dieu et la Bible, mais les vivons-nous ?

La pensée grecque séparait le connaissance abstraite de l’expérience concrète, mais pour la pensée hébraïque, connaître, c’est expérimenter. Pour elle, connaître le métier de forgeron, c’est être capable de forger des fers à chevaux, des socs de charrues, c’est être capable de cercler des roues, … Ce n’est pas en lisant un livre qu’on devient forgeron, c’est en forgeant.

Le diable connaît la bible, et les démons savent qu’il y a un seul Dieu et ils tremblent, mais cette connaissance ne fait pas d’eux des chrétiens !

Un athée peut étudier et connaître toute la bible, mais rester un athée.

Ernest Renan a écrit de nombreux commentaires et études sur la Bible : Le Livre de Job (1858), Le Cantique des Cantiques (1860), Vie de Jésus (1863), Les Apôtres (1866), Saint Paul (1869), L’Antéchrist (1873), Les Évangiles et la seconde génération chrétienne (1877), L’Église Chrétienne  (1879), L’Ecclésiaste (1881) … mais n’était pas croyant.
Le pape Pie IX l’a traité de « blasphémateur européen » !

Un chrétien peut connaître cérébralement tous les moyens de grâce pour être rempli du Saint Esprit, avoir une vie riche en Jésus-Christ, bénie, victorieuse, utile, … et demeurer dans la disette et la misère spirituelle, s’il ne met pas ses connaissances intellectuelles en pratique.

Bien des chrétiens s’ouvrent à toutes les nouveautés et modes chrétiennes, à des doctrines para-bibliques, à des techniques péri-bibliques, soma-psycho-spirituelles, dans l’espoir de trouver une recette miracle à tous leurs problèmes, mais négligent les humbles moyens de grâce que sont la lecture méthodique des saintes Écritures et une vie de prière disciplinée.
Peu de croyants ignorent les bienfaits de la lecture de la Bible et de la prière fidèle et persévérante. Mais pratiquons-nous ces deux fondamentaux de la vie chrétienne ?

Récemment mon épouse et moi parlions à une femme se trouvant dans une profonde détresse morale et spirituelle. Nous voyions bien où était la solution à son problème mais quand nous lui suggérions quoi que ce soit, elle répondait qu’elle savait. Quand nous lui suggérions un nouveau comportement, elle répondait qu’elle le faisait. J’avais envie de lui demander pourquoi, alors, elle se trouvait dans un tel bourbier psychique et spirituel.

Bible et Prière : Mettez du BP dans votre réservoir à essence ! Deux basiques de la vie chrétienne.
Dans le passé, et durant de nombreuses années, la plupart des membres de notre l’Église participaient aux études bibliques en semaine. Les triades de prière étaient nombreuses et nous avions une nuit de prière chaque semaine, du vendredi soir au samedi matin. L’Église était bouillante, il y  avait de l’amour sincère, et nous vivions des miracles !
Nous ne cherchions pas midi à quatorze heures comme les mathématiciens Alfred North Whitehead et Bertrand Russel qui, dans leur livre Principia Mathematica ont mis 500 pages pour démontrer que 1 + 1 = 2 !


2.  La Bible 

2.1  Lire la Parole de Dieu 
C’est une nécessite de la lire. C’est aussi un commandement.

Prenez une bonne traduction en Français contemporain, armez-vous d’un commentaire sérieux, ou bien lisez dans la Bible Annotée et laissez le Saint Esprit remplir vos cœurs de la vie de Jésus, d’amour, de joie, de paix, de foi…

Nous ne pouvons pas vivre très longtemps sans manger, de même nous ne pouvons pas demeurer dans la foi sans nous nourrir de la manne céleste, car l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu, De 8.3 ; Mt 4.4

Dt 17.19 : Cette copie (de la loi) ne le quittera pas, il y lira tous les jours de sa vie afin qu’il apprenne à révérer l’Éternel son Dieu, en obéissant à toute cette Loi et en appliquant toutes ces ordonnances.

Cet ordre concerne chaque roi d’Israël, mais ne sommes-nous pas les rois de la Nouvelle Alliance ?

Es 34.10 : Consultez le livre de L’Éternel et lisez-y.
1 P 2.2-3 : Comme des enfants nouveau-nés, désirez ardemment le lait pur de la Parole, afin qu’il vous fasse grandir en vue du salut, puisque, comme dit L’Écriture, vous avez goûté combien le Seigneur est bon.

Col 3.16 : Que la Parole du Christ réside au milieu de vous dans toute sa richesse : qu’elle vous inspire une pleine sagesse, pour vous instruire et vous avertir les uns les autres…

La traduction Segond dit : Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment.

Si la Parole de Dieu demeure dans notre cœur et nos pensées, elle nourrira nos réflexions, façonnera nos modes de pensée et nous donnera l’enthousiasme pour les choses de Dieu !

Mieux vaut ruminer la Parole de Dieu que l’actualité politique.

1 Tm 4.13 : Applique-toi à la lecture (de la Bible).

David dit qu’il devance les veilles pour méditer sa Parole, Ps 119.148

Tous les hommes et toutes les femmes de Dieu, sans exception, étaient des hommes et des femmes de la Bible.

2.2 Mettre la Bible en pratique 
Jésus lui-même, bien qu’il fut Fils, a appris l’obéissance par tout ce qu’il a souffert, Hé 5.8

Jn 8.29b : Je fais toujours ce qui lui est agréable (au Père).
Ph 2.8 : il s’est rendu obéissant jusqu’à la mort, jusqu’à la mort ignominieuse de la croix.
•  Et nous :
Ja 1.22 : Mettez en pratique le Parole de Dieu et ne vous bornez pas à l’écouter.

Mt 7.21 -27 : Pour entrer dans le royaume des cieux, il ne suffit pas de me dire : « Seigneur ! Seigneur ! » Il faut accomplir la volonté de mon Père céleste.
Au jour du jugement, nombreux sont ceux qui me diront : « Seigneur ! Seigneur ! Nous avons prophétisé en ton nom, nous avons chassé des démons en ton nom, nous avons fait beaucoup de miracles en ton nom. » Je leur déclarerai alors : « Je ne vous ai jamais connus ! Allez-vous-en, vous qui pratiquez le mal ! » C’est pourquoi, celui qui écoute ce que je dis et qui l’applique, ressemble à un homme sensé qui a bâti sa maison sur le roc. Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle ne s’est pas effondrée, car ses fondations reposaient sur le roc.
Mais celui qui écoute mes paroles sans faire ce que je dis, ressemble à un homme assez fou pour construire sa maison sur le sable. Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle s’est effondrée et sa ruine a été complète.

Lc 8.21 : Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui font ce qu’elle demande.

Il me semble qu’à aucune période de l’histoire de l’humanité les hommes ont autant rechigné à obéir que de nos jours. Même pour les chrétiens, le thème de l’obéissance n’est pas très populaire.
Pourtant …
Les disciples doivent enseigner aux nations ce que Jésus leur a prescrit, Mat 28.20
Jn 15.10 : Si vous obéissez à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, tout comme moi-même j’ai obéi aux commandements de mon Père et je demeure dans son amour.

2.3 : Obéir est agréable à Dieu 
Dieu a de la bonté pour ceux qui se souviennent de ses commandements pour les accomplir, (Ps 103.18).

Dt 7.9 : Reconnais donc que L’Éternel ton Dieu est le seul vrai Dieu, un Dieu fidèle à son alliance en témoignant de l’amour pour mille générations envers ceux qui l’aiment et qui obéissent à ses commandements.

Ex 15.26 : Il leur dit : Si vous écoutez attentivement L’Éternel votre Dieu, et si vous faites ce qui est droit à ses yeux, si vous êtes attentifs à ses commandements et si vous obéissez à toutes ses lois, je ne vous infligerai aucune des maladies dont j’ai frappé les Égyptiens ; car je suis l’Éternel qui vous guérit.

Jn 15.14 : Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.

2.4 L’obéissance est source de bonheur 
Dt 4.40 : Obéis à ses lois et à ses commandements que je te transmets aujourd’hui, afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, et que tu vives de nombreux jours dans le pays que l’Éternel ton Dieu te donne pour toujours.

Dt 30.9-10 : L’Éternel votre Dieu vous comblera de bonheur en faisant réussir tout ce que vous entreprendrez ; il vous donnera de nombreux enfants, il multipliera votre bétail et vous accordera d’abondantes récoltes. Car l’Éternel prendra de nouveau plaisir à votre bonheur comme il prenait plaisir à celui de vos ancêtres, pourvu que vous l’écoutiez en obéissant à ses commandements et ses ordonnances consignés dans ce livre de la Loi, et que vous reveniez à lui de tout votre cœur et de tout votre être !

Dt 11.26-27 : Écoutez, je propose aujourd’hui à votre choix la bénédiction et la malédiction : la bénédiction si vous obéissez aux commandements de l’Éternel votre Dieu…
Le secret du bonheur c’est de marcher avec Dieu dans la droiture et l’humilité et de garder ses commandements.

2.5 L’obéissance est le secret du succès 
Bien des chrétiens sont découragés parce que tout échoue dans leur vie ; ils font face à l’adversité et à l’échec. Il se peut que Dieu les éprouve momentanément, mais il se peut aussi que Dieu leur résiste parce qu’il y a des péchés dans leur vie. Dieu résiste aux orgueilleux et d’une façon générale à tous ceux qui tolèrent des péchés conscients
dans leurs pensées, leurs paroles ou leur comportement.

Il arrive que Dieu châtie même ceux qui pratiquent des péchés dont ils n’ont pas conscience.
Ouzza croyait bien faire de soutenir l’Arche de l’Alliance quand les bœufs ont fait pencher le char. Il n’en est pas moins mort. Les responsables religieux n’avaient pas consulté les Écritures pour savoir comment ils devaient transporter l’Arche sainte. Voir 2 S 6.1-7
Il est quasiment certain que les chrétiens de Corinthe ignoraient totalement pourquoi plusieurs d’entre eux étaient malades et pourquoi certains étaient morts. C’est l’Apôtre Paul qui leur révéla la cause : ils péchaient en prenant à la légère le Repas du Seigneur, sans discerner le sérieux, la solennité et la sainteté de cet acte.
Si nous n’obéissons pas à la Parole de Dieu, nous ne pourrons pas éviter les problèmes !
Mais il y a d’immenses bénédictions à la méditer et à lui obéir :
Ps 1.1-3 : Heureux l’homme qui ne marche pas selon les conseils des méchants, qui ne va pas se tenir sur le chemin des pécheurs, qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs.
Toute sa joie il la met dans la Loi de L’Éternel qu’il médite jour et nuit. Il prospère comme un arbre planté près d’un courant d’eau ; il donne toujours son fruit lorsqu’en revient la saison.
Son feuillage est toujours vert ; tout ce qu’il fait réussit.   

Jos 1.7-9 : Simplement, prends courage et tiens bon pour veiller à obéir à toute la Loi que mon serviteur Moïse t’a prescrite, sans t’en écarter ni d’un côté ni de l’autre. Alors tu réussiras dans tout ce que tu entreprendras. Aie soin de répéter sans cesse les paroles de ce livre de la Loi, médite-les jour et nuit afin d’y obéir et d’appliquer tout ce qui y est écrit, car alors tu auras du succès dans tes entreprises, alors tu réussiras. Je t’ai donné cet ordre : Prends courage et tiens bon, ne crains rien et ne te laisse pas effrayer, car moi, L’Éternel ton Dieu, je serai avec toi pour tout ce que tu entreprendras.

 3.  La prière                                    

La prière est la respiration de l’âme. Celui qui la néglige étouffe spirituellement.
La prière attire la pluie et la rosée spirituelles bienfaisantes. Un chrétien qui n’a pas une vigoureuse vie de prière, se dessèche comme un arbre dans le désert.

Jésus lui-même nous en a donné l’exemple. Il priait souvent, en divers lieux, généralement dans la nature ; à plusieurs reprises il nous est rapporté qu’il priait durant toute la nuit.

3.1 La prière individuelle 
Elle est absolument nécessaire.

Il arrive qu’il nous soit difficile de prier. Demandons alors à Jésus ce qui bloque : une opposition démoniaque, un péché connu ou inconnu…

Notre aide, notre soutien dans la prière, c’est le Saint Esprit :
Ep 6.18 : Faites en tout temps par l’Esprit, toutes sortes de prières et de supplications.

Rm 8. 26-27 : De même, l’Esprit vient nous aider dans notre faiblesse. En effet, nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’Esprit lui-même intercède en gémissant d’une manière inexprimable. Et Dieu qui scrute les cœurs sait ce vers quoi tend l’Esprit, car c’est en accord avec Dieu qu’il intercède pour ceux qui appartiennent à Dieu.

En introduction à la parabole de la veuve importune et du mauvais juge,

Lc 18.1 : Jésus leur dit une parabole pour montrer qu’ils devaient toujours prier, sans se décourager.
On apprend à prier en … priant !

3.2 La Prière à deux ou à trois 
C’est le principe éprouvé des triades.
Mt 18.19 : Je vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père céleste. En effet, là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.

En Dt 32.30 il est question d’un guerrier qui poursuit un millier, et de 2 qui  font fuir 10 000.
C’est la règle des multiplications de Dieu !

3.3 La prière en Église 
Ac 2.42 : Ils persévéraient dans … les prières.
Très souvent dans le Nouveau Testament l’Église est rassemblée pour la prière ! C’étaient des gens comme vous et moi, avec leurs dons et leurs faiblesses, et pourtant ils étaient exaucés.

L’Église priait ardemment pour Pierre lorsqu’il fut en prison, Ac 12.5, 12, et elle fut exaucée !

4. Dans quel esprit pratiquer ces choses ?

Je ne voudrais culpabiliser personne, et désire que personne ne se sente accablé. Nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce.
Que personne ne soit découragé, car Dieu est pour nous un tendre Père.

Ep 5.1 : Soyez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés.

Nous voulons pratiquer ces choses parce que Dieu nous aime d’un amour infini et que lui-même nous en rend capables, par son Esprit qu’il a fait habiter en nous.
Personne ne peut vivre la vie chrétienne par ses propres capacités. Ceci est totalement et éternellement impossible. C’est le Saint Esprit qui nous soutient, nous fortifie et nous rend capable d’obéir à tous les commandements de Dieu.
Sans Jésus nous ne pouvons rien faire dans le domaine spirituel, mais nous pouvons tout par Jésus qui nous fortifie !

Alors, prenons courage et en avant !

Théophile Hammann

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

26 commentaires sur “METTRE EN PRATIQUE LA PAROLE DE DIEU ET PRIER”