NOS DEUX AVOCATS

NOS DEUX AVOCATS

Chaque chrétien a deux avocats qui plaident sa cause auprès du Père et intercèdent pour lui : Jésus et le Saint Esprit.

A. JÉSUS INTERCÈDE POUR NOUS

Bien des chrétiens n’ont personne pour les soutenir par la prière dans les moments d’épreuve, de tentation, de détresse, de souffrance… Pourtant chacun a besoin d’aide dans les moments difficiles… Eh bien ! Jésus intercède pour tous !
« Tu peux être sûr, mon frère, que le diable ne manquera pas une occasion de t’accuser, de t’avilir même devant Dieu. Il redoute ta prière. Il veut te garder dans un état de faiblesse, spirituellement paralysé, boiteux, myope, maladif. Il peut avoir une emprise sur toi, c’est un fait, à cause du péché qui habite en toi, un état de choses qu’il exploite au maximum. Il veut arrêter, ou au moins ralentir tes activités spirituelles ; mais celle qu’il vise avec le plus de malice et de persévérance, c’est ta vie de prière. S’il peut bloquer ta prière, il a paralysé toute ta vie spirituelle. Voilà pourquoi il est nécessaire que tu comprennes le rôle de ton avocat et que tu saches en bénéficier. » (Ralph Shallis, Explosion de Vie, Ed. Farel, 1979, p. 186).
Nous avons constamment besoin du ministère d’intercession de Jésus. Il est juste, bon et fidèle. Sur son trône de gloire, en tant que Grand-prêtre de la Nouvelle Alliance, il prie pour nous !
Romains 8.34 : Christ est mort, bien plus : il est ressuscité ! Il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous.
Hébreux 7.24-26 :  Mais Jésus, lui, parce qu’il demeure éternellement, possède le sacerdoce perpétuel. Voilà pourquoi il est en mesure de sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, puisqu’il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur auprès de Dieu. Jésus est donc bien le grand-prêtre qu’il nous fallait : il est saint, pleinement innocent, indemne de tout péché, séparé des pécheurs et il a été élevé plus haut que les cieux. 
Il connaît parfaitement la situation de chacun, il connaît les moments de découragement, les dangers qui menacent ses enfants, il sait quand le diable les attaque férocement, comme un lion rugissant qui cherche quelqu’un à dévorer (1 Pierre 5.8). Aucun détail de notre vie, de nos luttes, de nos inquiétudes ne lui échappe. Omniscient, omnipotent, rempli d’un amour sans limite Jésus est l’intercesseur parfait !
Jésus est un avocat qui a connu la condition humaine, qui a été tenté en toutes choses comme nous, et qui donc peut compatir à nos faiblesses :
Hébreux 2.17-18 : Il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un grand-prêtre miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple ;car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés.
Hébreux 4.15-16 :
Nous n’avons pas un grand-prêtre qui serait incapable de compatir à nos faiblesses. Au contraire, il a été tenté en tout point comme nous le sommes, mais sans commettre de péché. Approchons-nous donc du trône du Dieu de grâce avec une pleine assurance. Là, Dieu nous accordera sa bonté et nous donnera sa grâce pour que nous soyons secourus au bon moment.
L’intervention de notre défenseur est particulièrement précieuse lorsque nous avons commis des péchés :
Jésus se tient alors devant Dieu comme notre avocat, plaidant son sacrifice expiatoire :
1 Jean 2.1-2 : Si quelqu’un a péché, nous avons un défenseur (avocat) auprès du Père, Jésus Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.
L’apôtre Jean utilise le terme grec paracletos qui signifie consolateur, soutien, avocat, défenseur, viatique…
Jésus est notre avocat, et il gagne toutes ses plaidoiries !
Le diable nous accuse, ainsi que nos frères, jour et nuit devant Dieu (Apocalypse 12.10), mais son accusation est réduite à néant par l’Agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde !
Jésus-Christ est, lui-même, notre justice ! Il nous a revêtus de sa justice et lorsque Dieu nous regarde, il nous voit aussi justes que son propre Fils !
Nous pouvons tranquillement renoncer à notre mauvaise conscience et à nos sentiments de culpabilité ! Lorsque nous sommes pardonnés, nos péchés n’existent plus ; si alors le diable nous accuse, il ment. Ne croyons aucun de ses mensonges, croyons la Parole de Dieu qui déclare :
Romains 5.9 : A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère (à venir).
En outre, il est totalement impensable qu’une seule des prières de notre divin avocat puisse rester inexaucée. Déjà sur terre, il disait à son Père :
Jean 11.41-42 : Père, tu as exaucé ma prière et je t’en remercie. Pour moi, je sais que tu m’exauces toujours…
Ce ministère d’intercession de notre Grand-Prêtre est une source de grande consolation.
Je pense que s’il n’existait pas, personne ne pourrait être sauvé.

B. LE SAINT ESPRIT INTERCÈDE POUR NOUS

Tant qu’il était avec ses disciples, Jésus était leur consolateur, leur défenseur, leur avocat. Il leur annonce qu’après son départ, il leur enverra un autre avocat, le Saint Esprit :
Jean 14.16-17 : Et moi, je demanderai au Père de vous donner un autre défenseur en justice (consolateur), afin qu’il reste pour toujours avec vous  : c’est l’Esprit de vérité, celui que le monde est incapable de recevoir parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas. 
Jean 14.26 : Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
Jean 15.26 : Quand le consolateur sera venu, celui que je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité qui vient du Père, il rendra lui-même témoignage de moi.
Jean 16.7 : Pourtant, c’est la vérité que je vais vous dire : il vaut mieux pour vous que je m’en aille. En effet, si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas à vous. Mais si je m’en vais, alors je vous l’enverrai.
Tous les chrétiens ont cet avocat habitant en eux :
Romains 8.26-27 : De même, l’Esprit vient nous aider dans notre faiblesse. En effet, nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’Esprit lui-même intercède en gémissant d’une manière inexprimable. Et Dieu qui scrute les cœurs sait ce vers quoi tend l’Esprit, car c’est en accord avec Dieu qu’il intercède pour les membres du peuple saint.
Ce texte nous enseigne quatre choses :
1. L’Esprit nous aide dans notre faiblesse
Paul ne précise pas de quelle faiblesse il parle. Ce n’est que dans la phrase suivante qu’il parle de la faiblesse de notre prière. On peut donc admettre qu‘il parle, ici, de toutes nos faiblesses et négligences spirituelles : paresse dans la lecture de la Bible, paresse dans le témoignage, découragement, luttes contre des péchés, maladies… L’Esprit nous a été donné pour nous secourir dans tous ces domaines. En fait, il n’existe pas de domaine de notre vie dans lequel nous pourrions nous passer de l’aide de l’Esprit !
2. Nous ne savons pas prier comme il faut
Cette affirmation est vraie pour tous les chrétiens, y compris les apôtres et les plus grands hommes de Dieu. Ne soyons donc pas surpris de découvrir que nous ne savons pas prier !
Nous avons tous besoin de l’aide infiniment précieuse du Saint Esprit. Nous pouvons dire au début de nos prières : Seigneur Jésus, aide-moi à prier en ton nom et par le Saint-Esprit !
3. L’Esprit lui-même intercède en gémissant d’une manière inexprimable
Quand la pression à prier est trop forte, il arrive que les prieurs gémissent devant Dieu. Ne pensons pas négativement de ces geignements. Ils sont conduits par l’Esprit. Dieu les entend, les comprend et les exauce !
4. L’Esprit intercède en faveur des saints
Il prie évidemment pour nous. Il fortifie notre foi, il nous indique les sujets de prière qui sont sur le cœur du Père, il nous met à cœur de prier et nous donne la persévérance dans l’intercession. Il rend nos prières efficaces.
L’Écriture nous demande de prier par l’Esprit :
Jude 1.20 : Priez par le Saint-Esprit. 
Éphésiens 6.18 : Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications.
Prions : Merci Ô Dieu, tendre Père, pour les deux avocats merveilleux que tu nous a donnés. Merci pour leur intercession fidèle pour chaque membre de ton peuple. Merci parce que par leur ministère nous sommes capables de persévérer dans la foi et la prière, de garder courage, de vaincre l’adversaire ! Amen !

Théophile Hammann

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*