PRIÈRES D’UN ENFANT

PRIÈRES DU JEUNE ERINO DAPOZZO

Un garçon de 8 ans, du Jura, Erino Dapozzo, avait l’habitude d’acheter un kilogramme de pain pour la famille, mais un jour, en 1913, sa mère lui dit :
— Erino, il manque 20 centimes pour acheter un kilogramme de pain. N’achète qu’une livre.
Erino pensa :
— Une livre, alors que nous sommes cinq enfants à la maison ! Eh bien ! Je vais faire la prière d’un gamin : — 
Seigneur tu sais que je ne suis pas ton enfant, mais ma maman l’est ! Tu sais comme elle est gentille ! Seigneur, tu peux peut-être me trouver les 20 centimes…  peut-être sous cette pierre, là-bas, dans le caniveau ? Tu es tout-puissant ! 

Il souleva la dite pierre et eut la stupéfaction de trouver 20 centimes.
« Je fus d’abord très content, puis je fus saisi de crainte devant la grandeur et la sainteté de Dieu. »
II devint soudain conscient que Dieu voyait tout, y compris les péchés de son cœur.

Mise au courant de ce clin d’œil du Seigneur envers Erino, la mère déclara qu’il serait un jour un évangéliste, c’est-à-dire quelqu’un qui évangélise, qui annonce l’Évangile.
— Non, répondit Erino, je veux être champion de football. Et surtout ne prie jamais pour que je devienne un évangéliste ! 

A 13 ans il fut interpellé par ce verset biblique :
1 Jean 5.34 : Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde…
Erino voulait expérimenter cela. II s’appliqua alors, de toutes ses forces, à avoir la victoire sur les mauvais penchants en lui. En vain. II promit solennellement au Seigneur de renoncer à des péchés précis. II fit des efforts inouïs pour changer de caractère. Mais sans succès. Désespéré, il s’entailla le poignet et avec une allumette trempée dans son sang il écrivit son engagement à renoncer au péché. Ce fut encore un effroyable échec !

II ne savait pas, à l’époque, que seul Christ pouvait le libérer de l’esclavage du péché.

Se fiant alors à la promesse du Seigneur que celui qui cherche trouve, il chercha Dieu de tout son cœur.
A 15 ans, Erino tomba sur ces versets de l’Évangile :
Marc 1.15 : Repentez-vous et croyez à l’Évangile.
Matthieu 7.13-14 : Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Alors, seul dans sa chambre, II confessa ses péchés à Jésus, lui abandonna sa vie et reçut le don du Saint Esprit. Le Seigneur lui donna, par grâce, la victoire sur tout péché et lui communiqua sa paix.
Erino fut dès lors rempli d’amour pour Dieu et d’une brûlante passion pour amener des personnes à la connaissance de Jésus. Il devint un évangéliste !

Théophile Hammann

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*