QUATRE  BÉNÉDICTIONS  EN  JÉSUS CHRIST

  QUATRE  BÉNÉDICTIONS  EN  JÉSUS CHRIST

   La vérité nous rendra libres !

C’est par Dieu que vous êtes en Jésus-Christ qui, par la volonté de Dieu, a été fait pour nous SAGESSE, JUSTICE, SANCTIFICATION ET RÉDEMPTION,  afin, comme il est écrit : Que celui qui se glorifie, se glorifie dans le Seigneur. 1 Corinthiens 1.30-31

Ces quatre bénédictions se trouvent parmi les plus importantes et les plus fondamentales  de la vie chrétienne.
La protection et la sécurité dont chaque enfant de Dieu a besoin, semblent manquer, mais elles sont impliquées dans chacune de ces quatre grâces. La sagesse selon Dieu, particulièrement, procure quiétude, sûreté et paix.

A. DIEU NOUS A PLACÉS EN JÉSUS-CHRIST

1. Nous sommes unis à Christ :

Plus de cent fois le Nouveau Testament déclare que les croyants, sont en Christ, unis à Christ : Ils ont été unis à lui par une mort semblable à la sienne, et ils le seront aussi par une résurrection semblable à la sienne, Romains 6.5 ; si nous croyons en Jésus, nous sommes membres de son corps, 1 Corinthiens 11.12-13 ; nous sommes unis à lui comme le sarment est uni au cep, Jean 15.5 ; nous sommes devenus un seul Esprit avec lui, 1 Corinthiens 6.17.
En Jésus-Christ, c’est la position la plus prestigieuse, la plus glorieuse, la plus fantastique dans tout l’Univers ! Et c’est là notre vraie demeure ! C’est là que nous sommes chez nous !

Heureux tous ceux qui sont en Jésus ! Malheur à jamais à ceux qui ne sont pas en lui au moment d’entrer dans l’éternité.

2. Quand eut lieu cette union ?

Cette union avec Christ s’opéra quand nous avons cru en lui pour le pardon de nos péchés, i.e. à la nouvelle naissance, au baptême de régénération, Tite 3.5 ;
Dieu ou le Saint Esprit nous a placés, baptisés c’est-à-dire plongés, immergés en Jésus-Christ pour former un seul être avec lui. Paul dit littéralement, en Romains 6.5, que nous sommes devenus une seule plante avec lui. Être plongé, baptisé en Christ, c’est évidemment aussi être plongé et baptisé dans le Saint Esprit. Je crois que c’est cela le baptême spirituel, le baptême dans le Saint Esprit.

3.  Que nous apporte cette union ?

Celui  qui est en Jésus a tout pleinement en lui qui est le dominateur sur toute Autorité et toute Puissance, Colossiens 2.10

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature, ou une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles. Cf 2 Corinthiens 5.17

Ne continuons pas à confesser le négatif, l’échec, la souffrance sur nous. Le passé est révolu. Sachons et confessons que nous avons une nouvelle identité en Christ. Ce n’est pas une pieuse illusion, c’est une glorieuse réalité :
Nous sommes enfants de Dieu, fils et filles de Roi ; notre corps est le temple du Saint-Esprit qui habite en nous ; nous sommes héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ, i.e. tout ce que le Père a, nous l’avons aussi :
Luc 15.31 : Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi.

Éphésiens 1.3 : Dieu nous a comblés des bénédictions de l’Esprit dans le monde céleste qui, toutes, sont en Christ.

Nous sommes comblés en Christ de toutes les bénédictions matérielles, relationnelles et spirituelles.
Cette union est vitale : la vie de Christ coule en nous, sa nature douce et humble remplace notre nature adamique livrée au péché. Nous sommes hyper-vainqueurs par celui qui nous a aimés. Nous sommes libres en Jésus !

Ces déclarations ne sont pas à brandir comme des slogans, mais d’abord à connaître, parce que la vérité nous rendra libres, puis à vivre dès maintenant.
En Jésus, nous avons tout, totalement, réellement !

Ne laissons pas nos mauvaises habitudes régner sur nous. Ne soyons pas comme cet éléphant qui tourne inlassablement autour d’un poteau quoi que depuis longtemps la chaîne qui l’attachait au poteau ait été enlevée.
Le pasteur Alan Platt, fondateur de Doxa Deo à Pretoria (Afrique du Sud) raconte que lorsqu’il a été enrôlé dans l’Armée, il dut subir pendant neuf mois la fureur d’un caporal enragé qui leur disait qu’il les haïssait et qu’il haïssait le monde entier. Ensuite Alan Platt monta en grade. Un jour, par hasard, il entra dans un bureau dans lequel se trouvait le caporal et machinalement il se mit au garde-à-vous. Puis, se rendant compte de la cocasserie de la situation, il alla vers le caporal, lui tendit la main en homme libre et sans crainte. C’était maintenant Alan Platt qui avait autorité sur le caporal !
Nous de même, quand notre vieille nature veut refaire surface, soyons conscients que les vainqueurs, les plus forts, c’est nous ! En tant que prêtres et rois de la Nouvelle Alliance, nous avons autorité sur le mal en nous et sur les  mauvais esprits tentateurs.

B.  QUATRE IMMENSES BÉNÉDICTIONS EN JÉSUS

1.  JÉSUS EST NOTRE SAGESSE (SOPHIA) : 

1.1 Nous manquons de sagesse :

Chacun d’entre nous, a besoin de sagesse :

a) Besoin de sagesse dans les petites et grandes décisions à prendre. Certaines décisions  nous engagent pour de longues périodes, d’autres pour la vie. On reconnaît l’insensé aux décisions qu’il prend !
Dans tous nos choix, Jésus veut être notre sagesse !

b) Besoin de sagesse dans nos réflexions sur le sens et le but de notre vie. Pourquoi Dieu m’a-t-il crée ? Quels dons m’a-t-il donnés ? Quel est mon appel ? Mon ministère ?

Proverbes 14.8 : La sagesse de l’homme réfléchi lui fait discerner sa voie, mais la folie des insensés les égare.

c)  Besoin de sagesse dans nos pensées : Le sage a les pensées positives et les attitudes de foi de Jésus et non les pensées négatives, destructrices, insensées qui proviennent de notre chair ou que suggère le diable.
Proverbes 23.7 :  Il est comme les pensées de son âme.

d) Besoin de sagesse dans les paroles : une parole insensée, inconsidérée peut faire tellement de mal !
Proverbe 10.11 : Les paroles du juste sont une source de vie, mais celles du méchant cachent la violence.

Proverbes 10.21 : Les paroles du juste restaurent beaucoup de gens, mais les insensés périssent faute de bon sens.

Proverbes 18.21 :  La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; quiconque l’aime en mangera les fruits.

e)  Besoin de sagesse dans notre comportement :
La conduite de l’insensé lui nuit et fait du tort aux autres.

Proverbes 16.22 :  La sagesse est une source de vie pour celui qui la possède ; et le châtiment des insensés, c’est leur folie.
Proverbes 19.3 : La sottise d’un homme cause son naufrage, alors il s’en prend à l’Éternel.

L’homme agit selon les pensées et les sentiments qui l’animent :
Jacques 3.13-16 : Y a-t-il parmi vous quelqu’un de sage et d’expérimenté ? Qu’il en donne la preuve par sa bonne conduite, c’est-à-dire par des actes empreints de l’humilité qui caractérise la véritable sagesse. Mais si votre cœur est plein d’amère jalousie, si vous êtes animés d’un esprit querelleur, il n’y a vraiment pas lieu de vous vanter ; ce serait un défi à la vérité. Une telle sagesse ne vient certainement pas du ciel, elle est de ce monde, de l’homme livré à ses seules ressources, elle est démoniaque. Car là où règnent la jalousie et l’esprit de rivalité, là aussi habitent le désordre et toutes sortes de pratiques indignes.

Proverbes 24.3-5 :  C’est par la sagesse qu’une maison s’élève, et par l’intelligence qu’elle s’affermit ; C’est par la science que les chambres se remplissent de tous les biens précieux et agréables. Un homme sage est plein de force, et celui qui a de la science affermit sa vigueur.

Nous sommes limités, ignorants, sujets aux erreurs, faillibles, vite égarés… et nous avons un besoin immense de Jésus-Christ et de sa sagesse.

1.2 Jésus nous donne sa  sagesse :

Par le Saint Esprit, qui est l’Esprit de force d’amour et de sagesse, Jésus qui est la sagesse de Dieu, nous remplit de sagesse dans tous les domaines de la vie !

Sa sagesse est parfaite, parce qu’il est Dieu omniscient et infaillible.
La sagesse d’un homme procède d’un cœur pur :
Jacques 3.17 : Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut est en premier lieu pure ; de plus, elle aime la paix, elle est modérée et conciliante, pleine de bonté ; elle produit beaucoup de bons fruits, elle est sans parti pris et sans hypocrisie.

Peut-être pensez-vous : Je ne fais que des bourdes, je suis maladroit, j’ai encore blessé quelqu’un par ma déraison… je ne sais pas faire… je pense faux, je parle mal, je ne sais pas me conduire… Je prends souvent la mauvaise décision, il y a de la folie dans mes pensées, dans mes paroles et dans ma conduite… J’ai honte de moi-même…
Ne vous découragez pas ! La sagesse merveilleuse, fantastique de Jésus-Christ est à votre portée !
S’il demeure en Jésus, l’insensé devient sage. Le Saint Esprit lui communique sa pensée, ses raisonnements de grâce et de vie. Le Seigneur produit en lui le vouloir et le faire.
Parmi les chrétiens de Corinthe, il y en avaient très peu qui étaient sages selon le monde, 1 Corinthiens 1.26-31. Ils ont expérimenté que leur sagesse, c’était Jésus-Christ !
D’ailleurs la sagesse du monde est folie devant Dieu, 1 Corinthiens 1.20-25 ; 1 Corinthiens 3.19. Ses quatre piliers sont l’ignorance, la folie, l’orgueil et la jalousie.

La sagesse selon Dieu implique aussi la connaissance scientifique du monde crée par Dieu. Salomon, par exemple, a écrit des textes scientifiques sur la faune et la flore :
1Rois 5.13 : Il a parlé des arbres, depuis le cèdre du Liban jusqu’à l’hysope qui sort de la muraille. Il a aussi parlé des animaux, des oiseaux, des reptiles et des poissons.

Lors de mon séjours au Québec, mon directeur de Thèse n’était pas un spécialiste de la Physique Nucléaire et ne pouvait me conseiller dans mes recherches. J’ai alors dit au Seigneur Jésus qu’il était mon Directeur de Thèse ! Et il m’inspira miraculeusement dans les choix des thèmes de recherche et leur réalisation.

La science, la connaissance, le bon-sens… tout est en Jésus-Christ :

Colossiens 2.3 :  En Christ se trouvent cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.
Comment pratiquement recevoir la sagesse ?

On la reçoit simplement par la foi comme on reçoit le pardon des péchés, la paix, la joie, l’amour et toute bénédiction divine :
Jacques 1.5-6 : Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu qui la lui donnera, car il donne à tous généreusement et sans faire de reproche. Il faut cependant qu’il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer agitées et soulevées par le vent…

Prions : Seigneur Jésus, je reçois maintenant ta sagesse divine, je me laisse remplir de toi, et de ta sagesse. Consume en moi toute folie, et mets en moi tes pensées et tes sentiments. Inspire toutes mes pensées, tous mes sentiments et toute ma conduite. Amen.

2. JÉSUS EST NOTRE JUSTICE

Êtes-vous déçus de vous-mêmes, êtes-vous troublés par une mauvaise conscience, portez-vous un fardeau de culpabilité ? Alors prenez courage, il y a de l’espoir pour vous : Jésus est mort pour vous, à votre place, il a tout accompli pour tous, aussi pour vous.
Si vous ne lui avez jamais confessé les péchés qui vous accablent,  pouvez-vous le faire maintenant ? Si nous lui confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et son sang nous purifie de tout péché.
Recevez maintenant un plein acquittement de tous vos péchés, une bonne conscience, la paix et le repos en Jésus-Christ !
Jésus vous accorde gratuitement un vêtement blanc comme la neige, il vous accorde sa justice, il vous revêt de sa justice. Aux yeux infiniment saints et purs de Dieu, vous êtes donc maintenant aussi purs que Jésus lui-même !
Romains 8.1-2 : Maintenant donc, il n’y a plus aucune condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ. Car la loi de l’Esprit qui nous donne la vie dans l’union avec Jésus-Christ t’a libéré de la loi du péché et de la mort.

Si Satan ou votre conscience vous accusent et veulent vous ravir votre paix, ne paniquez pas, mais dites, si possible à haute voix : Accusation va-t-en au nom de Jésus-Christ ! Je suis revêtu de la parfaite justice de Christ ! Christ est ma justice !
Votre justice n’est pas celle d’un humain remarquable, pas non plus celle des saints anges, mais de Christ lui-même ! Gloire à Dieu !

3. JÉSUS EST NOTRE SANCTIFICATION 

3.1 Définition de la sanctification :
La sanctification est le processus de libération de tout péché, pour devenir saint, juste et pur comme Jésus lui-même.

3.2 La sanctification est la volonté de Dieu pour nous et une nécessité :
Dieu nous crées et recrées en Jésus pour que nous lui soyons semblables. Nous devons être saints, car Dieu est saint.

Hébreux 12.14 : Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.
1 Thessaloniciens 4.3 : Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification.

1 Thessaloniciens 4.7 : Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification.
Aucun croyant ne peut se dispenser de rechercher la sainteté, la pureté et la victoire dans la vie chrétienne.

3.3  La sanctification est l’œuvre de Dieu :
La morale, nos efforts pour obéir aux commandements du Seigneur, nos mérites ne peuvent nous sanctifier. Notre sanctification est entièrement l’affaire du Père, de Jésus-Christ et du Saint Esprit.

Si nous sommes unis à Jésus-Christ, si nous sommes un seul être avec lui, le Saint Esprit nous communique la sainteté de Jésus.
Il ne nous donne pas une sainteté au rabais, une sainteté minimale ou miniature, une demi-sainteté…, non, le  Saint Esprit nous accorde la parfaite sainteté de Christ.
Il nous transforme en l’image de Jésus, il nous rend semblables à lui, saints et purs comme lui.

3.4 Comment obtenir la sainteté de Christ ?
Toujours par la foi ! Croyez que Christ a tout accompli pour vous. Recevez maintenant la sainteté de Jésus, sa vie, sa nature, sa victoire sur tout péché.

La sanctification ayant une composante progressive, recommencez demain, et après-demain…
Celui qui mange sa chair et boit son sang a la vie de Christ en lui.
Jésus-Christ est votre sanctification. Pas un ange ou un autre être céleste, mais Jésus-Christ en personne, le Saint de Dieu, celui qui n’a jamais péché !
Il est votre sainteté !
1 Jean 5.18 : Nous savons que, si quelqu’un est né de Dieu, il ne pèche pas. Au contraire, celui qui est né de Dieu se garde lui-même et le mauvais ne le touche pas.

4.  JÉSUS EST NOTRE RÉDEMPTION
–> Définition :
La rédemption est l’acte de rachat, de libération par le paiement d’une rançon ; c’est l’acte de délivrance de celui qui est esclave ou emprisonné pour dette.

–> Dans l’Ancien Testament, la rédemption est l’acte de libération d’un esclave ou du fils premier-né par un sacrifice de substitution :

Exode 34.20 : Quant au premier-né de l’âne, vous le rachèterez par un agneau ; si vous ne le rachetez pas, vous lui briserez la nuque. Vous rachèterez toujours tout premier-né de vos fils. Vous ne viendrez pas vous présenter devant moi les mains vides !
Israël a été racheté de l’esclavage de l’Égypte.

–>
Dans la Nouvelle Alliance, c’est Jésus, l’Agneau de Dieu, qui nous a rachetés :
Nous étions tous esclaves du péché, du monde, de la Loi, de Satan et de la mort.
Mais Christ, le Rédempteur nous a rachetés non avec de l’or, de l’argent ou des pierres précieuses, mais par son propre sang :
1 Pierre 1.18-19 : ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache.

La rançon a été versée pour nous, nous sommes acquittés, nous sommes libérés.
Nous ne sommes plus sous la domination du péché, du monde, de la Loi, du diable, ni de la mort.
C’est un fait accompli pour tous ceux qui sont en Christ. Ce n’est pas à sentir, mais à savoir et à recevoir simplement dans la foi.
Étant rachetés par Jésus, nous lui appartenons :

1 Corinthiens 6.19-20 : Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.
Oh, que le Saint Esprit nous aide à accueillir cette bonne nouvelle avec un cœur bon, humble et plein de foi !

C. POURQUOI JÉSUS EST-IL TOUT POUR NOUS ?

Nous avons tout par grâce en Jésus, parce que si nous pouvions, même d’une manière infime, participer à notre salut, nous nous en donnerions la gloire et serions pourris d’orgueil. Mais Dieu ne partage sa gloire avec personne ! L’orgueil est une abomination aux yeux de Dieu.

Rien en nous, tout en Jésus-Christ, afin que si quelqu’un veut se vanter, qu’il se vante de ce que le Seigneur a fait, 1 Corinthiens 1.31
Un leitmotiv biblique est : Afin que nulle chair ne se glorifie !
Le Seigneur fait tout, afin que toute la gloire lui revienne !

D.  CONCLUSION

Toutes les richesses sont en Christ ! Tous vos besoins sont satisfaits en Jésus, vos problèmes sont résolus en Jésus.
«  Si vous voulez le voir comme l’Agneau de Dieu, comme le Fils bien-aimé de Dieu, qui a pris sur lui l’iniquité de nous tous, vous verrez que Jésus-Christ a payé tout le prix de notre rédemption afin que nous soyons libres. Vous pouvez entrer dans l’héritage de salut, de vie et de puissance qu’il a obtenu au prix de sa vie. » (Smith Wigglesworth, Une Foi Toujours plus Grande, p. 29).
Tout par grâce et pour sa gloire !

Prions : Seigneur, je t’accueille en tant que Sagesse, Justice, Sanctification  et Rédemption. Je me laisse remplir de ta vie, de toutes tes richesses, de toute la plénitude de tes dons. Je suis comblé en toi. A toi seul en soit la louange, la gloire et l’honneur au siècle des siècles. Amen !

Théophile Hammann

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “QUATRE  BÉNÉDICTIONS  EN  JÉSUS CHRIST”